GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 10 Décembre
Mardi 11 Décembre
Mercredi 12 Décembre
Jeudi 13 Décembre
Aujourd'hui
Samedi 15 Décembre
Dimanche 16 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Un juge brésilien ordonne l'arrestation de Cesare Battisti pour l'extrader vers l'Italie (agence de presse officielle)
    • Strasbourg: Macron remercie «l'ensemble des services mobilisés» dans la traque de l'auteur de l'attentat
    • Cessez-le-feu au Yémen: «La paix est possible», estime Pompeo
    • Foot: la Fédération ivoirienne a saisi le Tribunal arbitral du sport contre la décision de la CAF de confier la CAN 2021 au Cameroun
    • Le parlement irlandais vote pour la légalisation de l'avortement
    • Khashoggi: le Sénat américain juge le prince héritier saoudien «responsable du meurtre»
    • Attentat de Strasbourg: Chérif Chekatt a été abattu par la police dans un quartier de la ville
    Amériques

    Chili: semaine de mobilisation pour la loi sur l'avortement

    media Une militante pro-avortement lors d'une manifestation devant le ministère de la Santé du Chili, le 26 mars 2018 à Santiago, la capitale. CLAUDIO REYES / AFP

    Au Chili, les féministes se mobilisent pour défendre l'avortement. Le nouveau ministre de la Santé a modifié le règlement concernant l'application de la loi, adoptée l'an dernier sous le gouvernement socialiste de Michelle Bachelet. Le texte autorise l'avortement mais seulement dans quelques cas très précis : danger pour la vie de la mère, viol ou malformation du foetus incompatible avec la vie. Cette semaine, des associations et partis politiques qui militent pour le droit à l'avortement ont appelé à se mobiliser pour que les femmes y aient réellement accès.

    Avec notre correspondante à Santiago, Justine Fontaine

    « Retirez votre rosaire de nos ovaires », « Non au recul concernant le droit à l'avortement ». Voici quelques-uns des slogans qu'ont criés des dizaines de militants et militantes pour les droits des femmes sous les fenêtres du ministre de la Santé chilien, ce 26 mars. Un nouveau rassemblement est d'ailleurs prévu ce 28 mars au même endroit.

    Depuis l'élection du président Sebastian Piñera en décembre, la droite répétait qu'elle ne reviendrait pas sur la loi sur l'avortement une fois au pouvoir. Mais la semaine dernière, quelques jours après le changement de gouvernement, le ministre de la Santé a annoncé qu'il avait modifié le règlement d'application de la loi.

    Les cliniques privées pourront désormais refuser de pratiquer des avortements, même si elles ont un partenariat avec la Sécurité sociale.

    Objection de conscience à la dernière minute

    Autre point modifié par le ministre de la Santé : les médecins n'ont désormais plus besoin de déclarer à l'avance leur objection de conscience. Ils pourront refuser de pratiquer un avortement jusqu'à la dernière minute s'ils le souhaitent.

    Pour les associations et les partis de gauche, ces modifications risquent d'empêcher les femmes victimes de viol d'avoir accès à l'avortement, car dans ces cas-là, le temps est compté : la loi ne leur permet d'avorter que jusqu'à douze semaines de grossesse.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.