GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 9 Décembre
Mardi 10 Décembre
Mercredi 11 Décembre
Jeudi 12 Décembre
Aujourd'hui
Samedi 14 Décembre
Dimanche 15 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Maduro lance une grande campagne de vaccinations au Venezuela

    media Selon le président vénézuélien, les vaccins seront administrés gratuitement jusqu'au 13 mai. Miraflores Palace/Handout via REUTERS

    Au Venezuela, le président Nicolas Maduro a annoncé ce vendredi une vaste campagne de vaccinations. Onze millions de doses de vaccins sont disponibles contre 14 maladies, dont la tuberculose, la diphtérie et la rougeole. Différents acteurs de la santé au Venezuela tirent depuis des mois la sonnette d'alarme. Car le nombre de malades est en forte hausse dans ce pays en proie à une grave crise économique, mais aussi sanitaire.

    Selon Nicolas Maduro, les vaccins seront administrés gratuitement jusqu'au 13 mai. Près de 5 500 points de vaccination seront ouverts à travers l'ensemble du territoire national, auxquels s'ajouteront 92 unités mobiles.

    Cette campagne de vaccination se déroulera avec l'appui de l'Organisation mondial et de l'Organisation panaméricaine de la Santé.

    L'OPS avait mis en garde contre une augmentation alarmante des maladies infectieuses au Venezuela, faute de vaccinations : près de 900 cas de rougeole en un an et plus de 200 cas de diphtérie. Le taux de mortalité était de 21 %.

    L'origine des vaccins en question

    L'Argentine, le Brésil, la Colombie ou encore l'Equateur, qui accueillent des milliers de migrants vénézuéliens fuyant leur pays, ont également rapporté l'apparition de ces pathologies, « importées » du Venezuela. Jusqu'ici, le gouvernement de Caracas avait pourtant toujours nié l'existence d'une crise sanitaire.

    Alors que le pays subit une grave pénurie de médicaments, Nicolas Maduro n'a d'ailleurs pas indiqué la provenance des 11 millions de doses de vaccin. Mais pas plus tard que jeudi, l'OPS avait annoncé la réception au Venezuela de 8,5 tonnes de médicaments et de fournitures médicales. Un don de la Russie.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.