GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 14 Novembre
Jeudi 15 Novembre
Vendredi 16 Novembre
Samedi 17 Novembre
Aujourd'hui
Lundi 19 Novembre
Mardi 20 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Egypte: des dizaines de défenseurs des droits humains sont détenus dans des lieux inconnus (Human Rights Watch)
    • Israël: Netanyahu estime que des élections anticipées seraient une «erreur»
    • Mouvement des «gilets jaunes» en France: plus de 400 personnes blessées, dont 14 gravement selon Castaner (RTL)
    Amériques

    Brésil: le nouvel univers de Lula, une cellule de trois mètres sur cinq

    media L'ancien président Lula arrive au siège de la police fédérale à Curitiba, le 7 avril 2018. REUTERS/Ricardo Moraes

    L'ancien président brésilien Lula a passé sa première nuit en détention au siège de la police fédérale de Curitiba, dans le sud du pays. Comment va-t-il purger ses premiers jours de détention ?

    Avec notre correspondant à Sao Paulo, Martin Bernard

    Au siège de la police fédérale de Curitiba, Lula occupe un espace de 15 mètres carrés, spécialement aménagé pour lui au quatrième étage du bâtiment. Un lit, une table et, privilèges, une douche avec de l’eau chaude ainsi qu’une télévision.

    Tenu à l'écart

    Lula n’est pas détenu dans une cellule, et sera tenu à l’écart des huit autres condamnés pour des affaires de corruption, dans le cadre de l’enquête dite « Lava Jato ». Parmi eux, Leo Pinheiro, un entrepreneur qui a témoigné contre Luiz Inacio Lula da Silva.

    Trois mètres sur cinq

    Le juge anti-corruption Sergio Moro lui avait promis des conditions de détention spéciales, eu égard à son statut d’ancien président, une « sorte de salle d’état-major », avait-il dit. En fait, il s’agit d’un espace de trois mètres sur cinq, avec une fenêtre donnant sur l’intérieur du bâtiment, qui était auparavant occupé par des agents de la police fédérale de passage à Curitiba. Il pourra prendre un « bain de soleil », selon l’expression consacrée dans le jargon pénal, 2 heures par jour. Et recevoir des visites chaque mercredi.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.