GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 10 Octobre
Vendredi 11 Octobre
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Le gouvernement équatorien et le mouvement indigène ont trouvé ce dimanche 13 octobre un accord pour sortir de la crise sociale qui paralyse le pays depuis 12 jours, grâce au retrait du décret polémique supprimant les subventions au carburant. Les deux parties se sont mises d'accord sur la préparation d'«un nouveau décret qui annule le décret 883» sur l'essence, et «avec cet accord la mobilisation se termine», a annoncé Arnaud Peral, représentant en Équateur de l'ONU, qui a facilité avec l'Eglise catholique la tenue d'un dialogue.

    Amériques

    Le Chili met en place un visa spécial pour les immigrés vénézuéliens

    media Des Vénézuéliens font la queue devant le Consulat du Chili à Caracas le 16 avril 2018. Luis ROBAYO / AFP

    De plus en plus de Vénézuéliens fuient leur pays à cause du manque de nourriture, de la pénurie de médicaments, de l'inflation qui ronge le pouvoir d'achat ainsi que de l'insécurité à Caracas comme dans le reste du Venezuela. Beaucoup d'entre eux se rendent au Chili où le flux de migrants vénézuéliens ne cesse d'augmenter. Selon les chiffres des autorités chiliennes, près de 165 000 Vénézuéliens sont en effet entrés en 2017 dans le pays - c'est presque le double de l'année précédente - et sur cet ensemble, plus de 72 000 Vénézuéliens ont obtenu un permis de résidence. Face à cet exode, le président chilien Sebastian Piñera a annoncé la semaine dernière que son pays accorderait désormais un visa de « responsabilité démocratique » aux Vénézuéliens fuyant la « crise démocratique » dans leur pays.

    Avec notre correspondant à Caracas, Julien Gonzalez

    Les démarches pour obtenir les visas ont débuté ce lundi 16 avril, jour de fermeture du Consulat à Caracas. Alors, mardi, les Vénézuéliens étaient nombreux à se rendre au Consulat du Chili à Caracas pour connaître la procédure à suivre pour obtenir ce visa spécial.

    Ils étaient près d'une centaine ce mardi autour de 11 heures du matin à faire la queue pour entrer dans le Consulat du Chili ou à noter les démarches à suivre. Maria fait partie de ces futurs migrants, et selon elle, ce visa de « responsabilité démocratique » est une bonne mesure.

    « C'est une bonne décision parce qu'en tant que président, il doit protéger son pays face à tout ce flux de Vénézuéliens qui quittent le pays car beaucoup d'entre eux entrent au Chili de manière illégale ! Et surtout, pour moi, ce visa, c'est une possibilité d'arriver là-bas totalement en règle afin de pouvoir demander légalement un visa de travail ou de résidente, explique la jeune femme. J'ai dans l'espoir de partir dans deux mois mais je suis prête à prendre le temps et je suis disposée à remplir toutes les démarches pour ce visa ».

    Un visa valable un an et renouvelable une fois

    Mais de nombreux Vénézuéliens présents ne partageaient pas du tout cette vision. Alejandra estime en effet que ce visa va compliquer le départ de sa fille vers le Chili.

    « Je veux envoyer ma fille au Chili parce que son ex-patron lui a proposé un travail là-bas, mais pour moi ce visa est un obstacle, déplore-t-elle. D'abord parce que ça coûte de l'argent de faire valider tous les documents, mais aussi parce que très souvent les pages internet des services de l'Immigration ou des Affaires étrangères ne s'ouvrent pas. Tout cela pour que les gens n'émigrent pas. Au Venezuela, nous avons accueilli par le passé beaucoup d'étrangers. Et à nous, on nous met des bâtons dans les roues alors que nous avons donné tous les visas aux étrangers qui ont voulu venir au Venezuela ! »

    Le président chilien a quant à lui précisé que ce visa donnerait accès, pour ceux qui l'obtiennent, à un permis de séjour d'un an, renouvelable une fois, avant de pouvoir solliciter un statut de résident permanent.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.