GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 18 Mai
Samedi 19 Mai
Dimanche 20 Mai
Lundi 21 Mai
Aujourd'hui
Mercredi 23 Mai
Jeudi 24 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Brésil: Vincent Cassel, star d'une vidéo parodique contre les excès de la police

    media La police au Brésil très souvent pointée du doigt. REUTERS/Rodolfo Buhrer

    007 in Brazil est la nouvelle vidéo virale qui emballe la Toile brésilienne. Un sketch humoristique du groupe de comédiens « Portas dos Fundos » (la porte de service) et de l’acteur français Vincent Cassel, sur les méthodes controversées de la police à Rio de Janeiro. Le clip a déjà été vu plus d'un million de fois en moins de 24 heures.

    De notre correspondant au Brésil,

    Avec de l'ironie, un humour grinçant et satyrique, le sketch met en scène un invité surprise, Vincent Cassel, qui joue le rôle de James Bond, arrêté par des policiers corrompus.

    Ceux-ci veulent d'abord l’empêcher de mener à bien sa mission (exécuter un « méchant »), mais ils finissent par abattre l’homme que poursuivait James Bond, immobilisent Vincent Cassel avec un taser électrique, lui volent sa montre et maquillent le meurtre.

    « Qu’est-ce qu’on va faire chef ? », demande l’un des policiers. « Mets ton arme dans celle de l’étranger, comme cela il sera accusé de meurtre, et vite on file, répond l’autre policier. Mais avant, prends lui sa montre, elle est vraiment belle. »

    Policiers et de politiques véreux

    Ces deux policiers ont bien fait rire les Brésiliens. Le clip est largement inspiré de la réalité que vivent les habitants des favelas de Rio de Janeiro. Ce sont des pratiques policières régulièrement dénoncées par les associations d'avocats et de défense des droits de l'homme dans les favelas de Rio : les forces de l’ordre sont très souvent suspectées de maquiller la mort de certaines de leurs victimes, pour faire croire à un affrontement. L’usage des armes à feu à Rio fait des ravages.

    Rapidement, la vidéo de « Portas dos Fundos » avec Vincent Cassel fait un tabac au Brésil. Elle a dépassé les 1,4 million de vues. Surtout avec la présence de l’acteur français, qui vit au Brésil une partie de l’année.

    Ce sketch intervient dans un contexte de tension, un mois après le meurtre de Marielle Franco, élue locale, militante des droits de l’homme. Son exécution avait choqué le Brésil. L'enquête avance, et elle désignerait les milices de Rio, constituées justement de policiers et de politiques véreux qui font régner la terreur dans les quartiers qu’ils contrôlent.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.