GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 12 Octobre
Samedi 13 Octobre
Dimanche 14 Octobre
Lundi 15 Octobre
Aujourd'hui
Mercredi 17 Octobre
Jeudi 18 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Retenu depuis plus de quatre mois et demi au Yémen, le Français Alain Goma a été libéré, selon l'Elysée.

    Dernières infos
    Amériques

    Le Canada se prépare à un afflux de demandeurs d'asile

    media Des demandeurs d'asile haïtiens descendent leur bagage d'un taxi qui les a menés à la frontière entre les Etats-Unis et le Canada, le 3 août 2017. © REUTERS/Christinne Muschi

    Le Canada s’attend à voir arriver de plus de plus de demandeurs d’asile. Leur nombre est en forte hausse depuis le début de l’année. Ces personnes arrivent pour la plupart des États-Unis. Au Québec, qui voit affluer une grande partie de ces demandeurs d’asile, certaines structures d’accueil s’inquiètent.

    Avec la fin de l’hiver et l’arrivée des beaux jours, ils ont repris la route. Plus de 6 300 demandeurs d'asile ont franchi la frontière américano-canadienne à pied entre le début de l'année et la mi-avril. L’an dernier, ils étaient deux fois moins nombreux.

    La plupart d’entre eux sont Nigérians, arrivés récemment aux États-Unis avec un visa de tourisme. Les autres sont surtout originaires de Colombie, du Pakistan et d’Haïti. Les Haïtiens bénéficient aux Etats-Unis d’un statut spécial, mais celui-ci doit expirer en juillet 2019, faisant redouter de nouvelles arrivées massives au Canada.

    Selon un responsable canadien de l’immigration, entre 75 et 80 personnes traversent quotidiennement la frontière sur une route de campagne entre le Québec et le nord de l'Etat de New York. Interceptées par la gendarmerie royale du Canada, ces personnes sont ensuite prises en charge par les services de l’immigration et déposent une demande d’asile.

    La demande d’asile n’est pas automatiquement accordée, loin de là : le statut de réfugié a été refusé à plus de 90% des Haïtiens arrivés au Canada depuis un peu plus d'un an, et à plus de la moitié des Pakistanais et des Nigérians. A l'inverse, les Syriens, Érythréens, Soudanais ou Yéménites voient, dans la majorité des cas, leur demande aboutir.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.