GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 23 Mai
Jeudi 24 Mai
Vendredi 25 Mai
Samedi 26 Mai
Aujourd'hui
Lundi 28 Mai
Mardi 29 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Paraguay: une élection présidentielle jouée d'avance?

    media Les deux candidats à la présidentielle paraguayenne Mario Abdo Benitez (à gauche) et Efrain Alegre. REUTERS/Jorge Adorno/File photo

    Les électeurs du Paraguay se rendent aux urnes ce dimanche 22 avril pour désigner le successeur du président sortant, Horacio Cartes, et pour renouveler le Parlement et les gouverneurs. Le Parti conservateur Colorado, au pouvoir depuis 1947 quasiment sans interruption, a fait la course en tête. Les sondages donnent plus de 20 points d'avance à son candidat, Mario Abdo Benitez, face à celui de la coalition de centre-gauche, Efrain Alegre.

    La campagne électorale au Paraguay a été calme, voire apathique selon les analystes. Pourtant les défis sont nombreux. Ce petit pays reste l'un des plus pauvres d'Amérique latine et l'un des plus corrompus, malgré une croissance économique soutenue.

    Avec 4 % de croissance en moyenne depuis 10 ans  –et le rythme devrait se maintenir –, le Paraguay fait figure de très bon élève en Amérique latine. La redistribution en revanche ne suit pas : le taux de pauvreté est encore de plus de 26 %.

    Un défi pour le futur gouvernement, tout comme la lutte contre une corruption endémique, entre autres dans la justice, et la lutte contre la criminalité. Le Paraguay est en effet une des plaques tournantes du trafic de drogue sur le continent.

    Désintérêt

    Le candidat de centre-gauche Efrain Alegre propose la gratuité de la santé pour les plus démunis et une baisse radicale du prix de l'électricité. Mais au-delà de ces mesures, son programme ne diffère pas fondamentalement de celui de son adversaire, selon les analystes.

    La campagne n'a pas mobilisé les Paraguayens. D'autant que le suspense est minime. Mario Abdo Benitez est crédité de 20 points d'avance, et ce malgré un héritage familial gênant : son père a été le secrétaire particulier de l'ancien dictateur Alfredo Stroessner.

    Dans ces circonstances, le risque d'abstention est élevé. Selon les sondages de fin de campagne, moins de la moitié des électeurs étaient convaincus d'aller voter. Les premières estimations sont attendues ce dimanche vers 20h (temps universel).

    ANALYSE
    Les élections paraguayennes se déroulent dans un climat un peu ennuyeux par rapport aux élections précédentes. Il n’y a aucune différence notable dans le programme électoral des deux candidats qui représentent tout simplement le système bipartite caractéristique de la vie politique du pays. Les propositions sociales et économiques des deux candidats sont quasi identiques. Dans le cadre de cette normalité, il est difficile de s’attendre à une surprise dans les urnes. Ceci dit, la majorité des sondages prévoit la victoire du candidat du parti Colorado. Donc oui, ce dernier sera probablement le vainqueur des élections du 22 avril.
    Gustavo Ibarra, président de l'Association des sciences politiques du Paraguay 21/04/2018 - par RFI Écouter

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.