GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Aujourd'hui
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Brésil: des commissariats de police se retirent des favelas faute de résultats

    media Le chaos sécuritaire s'est empiré depuis le déploiement de l'armée à Rio. Ici, des gendarmes quittent un événement organisé par les Forces armées dans la favela Vila Kennedy, à Rio de Janeiro, le 17 mars 2018. Mauro Pimentel / AFP

    Polémique à Rio de Janeiro, où l'emblématique programme d'implantation de commissariats de police dans les favelas tenues par les trafiquants est en train d'être démantelé. C’était pourtant une politique phare, lancée en amont de la Coupe du monde de football et des Jeux olympiques en 2014 et 2016.

    De notre correspondant à RIo de Janeiro,

    Les autorités cariocas viennent de décider la suppression d'un tiers des UPP, les unités de police pacificatrices, ces commissariats de quartier implantés dans plus d’une trentaine de favelas de la ville pour tenter de réduire l’influence des trafiquants de drogue.

    Les UPP les plus importantes, et les plus grandes, vont être démantelées, comme celle de la Cité de Dieu, tristement connue pour sa violence et sa criminalité endémique. L’immense favela de Rocinha, située tout près des quartiers chic et des plages touristiques, carrefour du trafic de drogue et théâtre de très violents affrontements ces derniers mois, va également perdre ces policiers de proximité.

    Une décision qui heurte, alors que la criminalité est repartie à la hausse depuis plus d’un an à Rio de Janeiro

    C'est le général Braga Neto, en charge de la sécurité publique de Rio, qui a décidé de tailler dans le budget des UPP, contraint, affirme-t-il, par la crise économique qui a épuisé les ressources de la ville. Mais aussi par l’absence de résultat notoire de ces unités de police dans les favelas qu’elles sont censées contrôler. Les UPP avaient été mises en place dans les favelas violentes de Rio avant la Coupe du monde de football et les JO. Des centaines de millions d'euros ont été dépensés.

    Cette décision, prise par un militaire, provoque une vaste controverse, au moment où l’armée n’a jamais été aussi puissante à Rio de Janeiro depuis la fin de la dictature militaire. En réaction à la hausse de la criminalité, le gouvernement a confié à l’armée l’ensemble des forces de l’ordre. Alors que les policiers des UPP se plaignaient depuis plusieurs années d’un manque récurent de financement pour leurs équipements de base, comme des gilets par balle.

    Des résultats négatifs depuis l’intervention des militaires dans la vie publique de Rio de Janeiro

    L’année dernière, plus de 6 700 morts violentes ont été recensées dans la ville. Ce chiffre affolant en augmentation constante avait conduit le président Michel Temer à décider l’intervention militaire en février dernier. Pourtant, quelques mois plus tard, l’armée est montrée du doigt pour son absence de progrès... avec, au contraire, des exactions commises par des soldats.

    L'observatoire de l'intervention militaire vient de publier son premier rapport, sur la présence de l'armée à la tête des forces de l'ordre de Rio de Janeiro. Le résultat est catastrophique : les experts dénoncent l'absence de programme, de résultat et de gouvernance. De fait, depuis l'arrivée des militaires à Rio, les confrontations, la criminalité et la violence ont augmenté. La réduction du nombre d’unités de police dans les quartiers défavorisés risque d’empirer une situation déjà critique.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.