GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
Aujourd'hui
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Vol et séquestration au château de Vaux-le-Vicomte, deux millions d'euros de préjudice (parquet)
    • Israël: Benyamin Netanyahu appelle son rival Benny Gantz à la formation d'un gouvernement d'union nationale
    • Accident de Fukushima: trois anciens dirigeants de Tepco acquittés par le tribunal
    • Polynésie: saisie de 5,5 kilos de méthamphétamine à l'aéroport de Tahiti (parquet de Papeete)
    • Afghanistan: quinze morts lors d'un attentat à la voiture piégée dans le Sud (gouverneur)
    Amériques

    Répression au Nicaragua: la ville de Masaya, «un champ de bataille»

    media Des manifestants anti-Ortega dans la ville de Masaya, au Nicaragua, le 12 mai 2018. DIANA ULLOA / AFP

    Au Nicaragua, la répression des manifestations pacifiques contre le président Daniel Ortega s'intensifie, alors que le chef de l'Etat avait promis ce week-end de mettre fin aux violences contre les protestataires. A travers tout le pays, la mobilisation anti-Ortega prend de l'ampleur et touche désormais au moins huit des quinze départements, dont la ville de Masaya.

    Masaya, non loin de la capitale Managua, est le théâtre de véritables scènes de chaos. « Masaya ressemble à un champ de bataille. » C'est ainsi que le prêtre de l'église San Miguel décrit la situation dans sa ville.

    Depuis vendredi, les unités anti-émeute de la police tentent de disperser les manifestants qui protestent contre le président Ortega. Les policiers sont soutenus par des groupes de civils proches du pouvoir et lourdement armés qui sèment la terreur dans la ville.

    Selon les témoignages des habitants de Masaya, ces milices tirent sur les manifestants, ont incendié des bâtiments publics, un marché ainsi que des maisons. Les manifestants tentent de se protéger des forces pro-Ortega en érigeant des barricades.

    Au moins un mort, une centaine de blessés

    Les interventions des policiers et des miliciens ont fait au moins un mort et plus de cent blessés à Masaya, selon l'Association nicaraguayenne pour la protection des droits de l'homme.

    L'Eglise catholique, qui tente une médiation pour trouver une issue à la crise, condamne ces nouvelles violences. L'évêque de Managua a exigé que Daniel Ortega « explique de manière claire ce qui vient de se passer à Masaya et montre sa volonté d'éviter le chaos ».

    L'armée nicaraguayenne, jusqu'ici soutien fidèle du président, annonce qu'elle ne réprimera pas les manifestations et appelle au dialogue.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.