GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 16 Juillet
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
Aujourd'hui
Dimanche 21 Juillet
Lundi 22 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Nicaragua: un «dialogue national» qui s’annonce compliqué

    media Un manifestant brandit un drapeau du Nicaragua, le 14 mai 2018 dans une rue de Managua. REUTERS/Oswaldo Rivas

    La Conférence épiscopale du Nicaragua a annoncé la convocation d'un dialogue national pour demain mercredi. De cette manière, l'Eglise catholique continue à assumer le rôle de médiateur et de témoin dans cette crise qui dure depuis bientôt un mois et qui aurait fait au moins 60 morts lors de manifestations violemment réprimées par le gouvernement.

    Avec notre correspondant régional, Patrick John Buffe

    Après plusieurs semaines d'incertitude sur sa tenue, le dialogue national va enfin pouvoir commencer. C'est donc une petite lueur d'espoir pour le Nicaragua, même si les circonstances ne sont pas idéales, au dire même du cardinal Leopoldo Brenes, qui a annoncé l'ouverture des discussions.

    Celui qui est aussi l'archevêque de Managua a précisé quels étaient les objectifs de cette rencontre entre la société civile, le secteur privé, les étudiants et le gouvernement : « Nous espérons que le dialogue aborde structurellement le thème des institutions dans le but de trouver un chemin vers leur démocratisation. Et nous espérons parvenir à des accords importants qui se traduisent par des décisions concrètes. »

    Ce dialogue a finalement été rendu possible grâce à l'acceptation du gouvernement, ce lundi, d'ouvrir les portes du pays à Commission interaméricaine des droits de l'homme.

    Celle-ci pourra donc venir enquêter sur les circonstances de la mort de plus de soixante manifestants. C'était l'une des conditions posée par les évêques à l'ouverture du dialogue. L'autre condition était la fin de la répression. Mais elle est loin d'être remplie, puisque de violents affrontements ont encore eu lieu lundi matin dans l'intérieur du pays.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.