GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 22 Mai
Mercredi 23 Mai
Jeudi 24 Mai
Vendredi 25 Mai
Aujourd'hui
Dimanche 27 Mai
Lundi 28 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Référendum irlandais sur la libéralisation de l'avortement: large victoire du oui (sondage sortie des urnes)
    Amériques

    Google: des démissions et une pétition contre la collaboration avec le Pentagone

    media Sundar Pichai, PDG de Google, le 8 mai 2018 à Mountain View, en Californie. REUTERS/Stephen Lam

    Une fronde inédite s'est levée chez Google contre la collaboration avec le Pentagone. Opposés à l’aide technologique du groupe à un programme d’intelligence artificielle destiné aux drones de l’armée américaine, une dizaine d’employés ont démissionné et une pétition interne a déjà été signée par plus de 4 000 employés. Cette dernière demande au PDG, Sundar Pichai, que Google ne participe pas au « commerce de la guerre ».

    Avec notre correspondant à San Francisco,  Eric de Salve

    A l’origine de la fronde, le projet « Maven ». Un programme militaire auquel participe Google pour doter les drones américains d’intelligence artificielle. L’algorithme de Google vise à rendre ces armes de guerre plus autonomes en leur permettant de distinguer automatiquement sur les images les objets des cibles humaines, à la manière d’une identification d'amis sur une photo Facebook. Sauf que dans ce cas, il s’agirait potentiellement d’ennemis à éliminer.

    En annonçant son implication dans ce programme du Pentagone il y a trois mois, Google a cependant assuré à ses employés que cette technologie ne serait pas utilisée pour lancer des armes ou pour tuer. Mais selon le site spécialisé Gizmodo, qui révèle l'affaire, beaucoup en doutent à tel point qu’une douzaine ont préféré démissionner pour raison éthique, en dénonçant le manque de transparence de leur société.

    Une pétition adressée à Sundar Pichai, le PDG de Google, circule également (voir ici). Signée par plus de 4 000 employés, elle demande que Google ne soit pas impliqué dans « le commerce de guerre ». Elle exige aussi que la société californienne annule le projet Maven, nuisible à son image et contraire à ses valeurs. Enfin, les employés pétitionnaires souhaitent que Google et ses sous-traitants s’engagent à ne jamais construire de technologie militaire.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.