GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 8 Décembre
Dimanche 9 Décembre
Lundi 10 Décembre
Mardi 11 Décembre
Aujourd'hui
Jeudi 13 Décembre
Vendredi 14 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent
    Foot : l'Olympique lyonnais s'est qualifié pour les 8 de finale de la Ligue des champions grâce à un match nul 1-1 face au Chakhtior Donetsk
    Dernières infos
    Amériques

    Venezuela: morose fin de campagne électorale pour la présidentielle de dimanche

    media Quelques affiches de candidats et une poignée de curieux au balcon pour suivre le dernier meeting de campagne du président Maduro le 17 mai à Caracas. REUTERS/Adriana Loureiro

    Au Venezuela, c'est ce dimanche 20 mai que se tiendra la présidentielle anticipée. La campagne, qui est loin d'avoir soulevé un grand enthousiasme, s'est terminée ce jeudi soir. Candidat à sa réélection, le chef de l'Etat Nicolas Maduro brigue un nouveau mandat de six ans. Face à lui, Henri Falcon fait figure de principal adversaire. Ex figure du chavisme, il a notamment ensuite été le chef de campagne du candidat de l'opposition Henrique Capriles lors de la présidentielle contre Maduro en 2013. Un scrutin qui sera cependant boycotté par la coalition d'opposition, la MUD, qui a refusé de participer au vote car elle considère notamment que « les conditions pour un scrutin libre, démocratique et transparent ne sont pas réunies ». Reportages.

    Avec notre correspondant Julien Gonzalez et notre envoyé spécial Achim Lippold

    Dernier meeting de campagne pour Nicolas Maduro qui sera opposé dimanche à deux challengers: Henri Falcon et Javier Bertucci. REUTERS/Carlos Jasso

    Une chose est sûre : la mobilisation est faible –il y a peu d’affiches des candidats dans la capitale- et la campagne a été loin de déchaîner les foules, si ce n'est ces deux derniers jours où les candidats ont su rassembler un peu plus leurs troupes. Diego Maradona, l'ancienne star du football argentin à ses côtés, le chef de l'Etat – et candidat – Nicolas Maduro a promis, devant ses partisans à Caracas, « une révolution économique qui va secouer le monde ».

    Un président sûr de sa victoire alors que la coalition d'opposition et la communauté internationale multiplient les critiques contre le scrutin. Le Groupe de Lima, ce rassemblement de près d'une quinzaine de pays du continent américain, a par exemple lancé cette semaine un « dernier appel » à suspendre l'élection.

    Les deux challengers de Maduro

    Une élection où Henri Falcon, le principal adversaire de Nicolas Maduro, qui se présente comme un « candidat de la transition », martèle que la dollarisation de l'économie est le remède à l'hyperinflation. A la conquête du vote d'une partie de l'opposition et des chavistes déçus, il a durci ses critiques à l’égard du gouvernement au fil des meetings. Il tenait quant à lui son dernier meeting dans l'Etat de Lara qu'il a gouverné pendant plus de huit ans. Un candidat de plus en plus talonné pour la troisième place dans les intentions de vote par Javier Bertucci, le pasteur évangélique qui a fait campagne en offrant des soupes et qui n'a cessé de grimper dans les sondages...

    L'abstention grande gagnante ?

    Des sondages qui montrent surtout que l'abstention pourrait être très forte : elle pourrait avoisiner 40 à 50% soit plus du double que lors de la présidentielle de 2013. Pour les Vénézuéliens, le vainqueur est déjà connu et sauf coup de théâtre la question n’est pas : va-t-il gagner mais quelle sera l’avance du président sortant Nicolas Maduro sur les autres candidats.

    Il est 5 heures de l’après-midi dans le centre-ville de Caracas. Sur le trottoir de la avenida Francisco de Miranda des centaines de personnes attendent le bus pour rentrer chez eux, en grande banlieue. Faute de moyens et de pièces détachées, seulement 15% des bus circulent encore. Dans la file d'attente, Angel nous explique comment il «survit»
    L’élection présidentielle de dimanche se déroule dans un climat de grande lassitude des Vénézuéliens, confrontés à une crise économique et alimentaire sans précédent: écoutez le reportage de notre envoyé spécial 18/05/2018 - par Achim Lippold Écouter

    Venezuela: dernier meeting de campagne pour la présidentielle de dimanche pour Henri Falcon, principal candidat d'opposition face à Nicolas Maduro, à Barquisimeto, le 17 mai. REUTERS/Marco Bello

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.