GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 20 Septembre
Vendredi 21 Septembre
Samedi 22 Septembre
Dimanche 23 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 25 Septembre
Mercredi 26 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Moyen-Orient

    Deux princes saoudien et émirati auraient voulu aider le candidat Trump

    media La rencontre aurait eu lieu à la Trump Tower, à New York, en présence de Donald Trump Jr., le fils aîné du président américain. Sur la photo, Donald Trump Jr. en décembre 2016. Eduardo Munoz Alvarez / AFP

    Selon le New York Times, deux princes d'Arabie saoudite et des Emirats Arabes Unis auraient proposé leur aide en 2016 au candidat Donald Trump pour l'aider à devenir président des Etats-Unis. Le quotidien américain relate une rencontre entre différents intermédiaires et le fils de Donald Trump.

    D'après le New York Times (article en anglais), la rencontre s'est déroulée le 3 août 2016 à la Trump Tower, à New York, entre Donald Trump Junior, le fils aîné de l'actuel président américain, et George Nader, un homme d'affaires libano-américain. Ce dernier, présenté par le journal comme l'émissaire des princes d'Arabie saoudite et des Emirats Arabes Unis, aurait transmis leur proposition d'aider Donald Trump à remporter l'élection présidentielle américaine.

    Le rendez-vous aurait été organisé par Erik Prince, l'ancien dirigeant de la société de sécurité privée Blackwater. Autour de la table était également présent Joel Zamel, consultant israélien dans le domaine des réseaux sociaux, dont le rôle dans la campagne de Donald Trump reste flou. Toujours selon le New York Times, l'une des sociétés de Joel Zamel avait élaboré un plan destiné à influencer l'opinion américaine en faveur de Donald Trump en utilisant des milliers de faux profils sur les réseaux sociaux. A ce stade, rien n'indique que ce projet ait été mené à bien.

    Si les informations du New York Times sont exactes, elles montrent que d'autres pays que la Russie ont pu offrir leur soutien au candidat Donald Trump. Et ce alors qu'une enquête est en cours depuis un an sur de possibles ingérences russes dans la campagne électorale américaine de 2016, notamment via les réseaux sociaux.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.