GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 6 Décembre
Vendredi 7 Décembre
Samedi 8 Décembre
Dimanche 9 Décembre
Aujourd'hui
Mardi 11 Décembre
Mercredi 12 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Venezuela: dans le quartier de Petare, la crise fait plus parler que le scrutin

    media Le quartier de Petare, dans la capitale vénézuélienne. RONALDO SCHEMIDT / AFP

    Ce dimanche 20 mai 2018, les Vénézuéliens sont appelés à élire un président. Le grand favori du scrutin, qui se déroule sur fond de crise économique sans précédent, est le chef de l'Etat sortant, Nicolas Maduro. La courte campagne électorale n’a pas mobilisé la population, plutôt préoccupée par un quotidien de plus en plus difficile, et qui se demande jusqu’à quand cette crise peut durer. Reportage à Petare, un quartier de Caracas et plus grand bidonville d’Amérique latine.

    Avec notre envoyé spécial à Petare,  Achim Lippold

    Sur le petit marché, à l’entrée de Petare, les étals sont bien remplies. Mangues, bananes, manioc, courgettes, tomates… le choix est plutôt large. Le problème, ce sont les prix, nous explique Dina qui fait ses courses pour le week-end :

    « Je voulais acheter des tomates mais je me suis rendu compte que le kilo est déjà à 1 million de Bolivars. Je me dis : quoi, 1 million ? Mardi dernier, il était à 400 000, imaginez-vous ! »

    Dans les commerces, l’argent liquide se fait rare. Les Vénézuéliens payent de plus en plus avec des cartes bancaires. José revient de la boucherie où il va une fois par mois. « J’essaie de survivre », confie-t-il.

    « Regardez, un peu de poulet et des saucisses : 3 millions de bolivars ! C’est plus que le salaire minimum. Avant, je faisais partie de la classe moyenne. Mais j’ai l’impression que tout le monde est descendu dans la classe "pauvreté". »

    Pauvreté, faim, crise ; trois mots qui, selon Maximilian, sympathisant chaviste, sont une pure invention des médias et de l’opposition. « Franchement, dit-il, ils exagèrent. On n’est pas en train de mourir de faim. Certes, c'est dur, les choses coûtent cher, mais bon, on y arrive. »

    A Petare comme ailleurs dans les pays, les files d’attente se multiplient. Diana fait la queue devant une boulangerie : une heure pour acheter quatre pains.

    Exaspérée et sans espoir que la situation change, elle a décidé de bouder les urnes. « Je ne voterai pas. On connait déjà les résultats. Mais c’est la première fois que je ne voterai pas ! »

    → A la Une de la presse des Amériques : une fin d’une campagne dans un climat pesant

    reportage
    «Faire ses courses sur le marché de Petare à Caracas»: à écouter aussi sur RFI 20/05/2018 - par Achim Lippold Écouter

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.