GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 14 Juillet
Lundi 15 Juillet
Mardi 16 Juillet
Mercredi 17 Juillet
Aujourd'hui
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Nicaragua: trêve du week-end globalement respectée, reprise du dialogue national

    media Le président Ortega et sa compagne, la vice-présidente Rosario Murillo, le 16 mai lors du dialogue national. REUTERS/Oswaldo Rivas

    Mis à part un incident, le Nicaragua a enfin vécu un week-end sans violence. Cela grâce à une trêve de 48 heures signée entre le gouvernement du président Ortega et divers secteurs de la société, qui ont entamé la semaine passée un dialogue national pour tenter de mettre fin à la crise que traverse le pays depuis un mois et qui a fait plus 70 morts.

    Avec notre envoyé spécial à Managua,  Patrick John Buffe

    La trêve de ce week-end a poussé des milliers de manifestants à descendre dans les rues de la capitale et de plusieurs villes de l'intérieur du pays pour exiger le départ de Daniel Ortega.

    Les uns l'ont fait en participant à des marches ou en s'incorporant à des caravanes de voitures. D'autres se sont réunis sur les principaux ronds-points de Managua avec l'espoir, mêlé de crainte, que la trêve soit respectée.

    Cela a été le cas. A une exception près. En effet, samedi soir, plusieurs étudiants de l'université agraire ont été blessés lors d'une attaque armée de la police et de sympathisants du gouvernement. Une version démentie par les autorités, qui prétendent ne pas avoir rompu la trêve.

    Malgré cet incident, le dialogue national reprendra ce lundi. Les parties en présence devraient chercher à prolonger le retour à une certaine normalité, comme celle qu'a vécue le pays durant ce week-end, en matière de circulation notamment.

    La plupart des barrages qui bloquaient les routes départementales ont été soit démantelés, soit en partie retirés. Ce qui a permis aux bus interurbains, aux camions et aux voitures particulières de circuler sans trop de problèmes.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.