GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
Aujourd'hui
Lundi 23 Septembre
Mardi 24 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Les Etats-Unis relancent la guerre commerciale contre la Chine

    media Le président Trump dans le bureau Ovale de la Maison Blanche, le 17 janvier 2018. REUTERS/Kevin Lamarque

    Les Etats-Unis préparent leurs sanctions commerciales contre la Chine. Le 19 mai, le secrétaire du Trésor, Steven Mnuchin, avait pourtant annoncé que les menaces de représailles contre Pékin étaient suspendues après qu’un consensus avait été trouvé sur la réduction du déficit commercial américain. Revirement de l’administration américaine ce 29 mai : dans un communiqué, la Maison Blanche annonce que les sanctions envisagées contre la Chine entreront bien en vigueur.

    Avec notre correspondante à Washington, Anne Corpet

    La trêve annoncée n’aura été que de courte de durée. Dix jours après l’annonce de la suspension de la guerre commerciale contre Pékin, la Maison Blanche publie ce 29 mai dans un communiqué le calendrier de la mise en place des sanctions prévues contre la Chine.

    « Le président Donald Trump s'attaque à la politique commerciale non-équitable de la Chine », écrit la Maison Blanche sur son compte Twitter. « Désormais, nous attendons des relations commerciales qu'elles soient justes et réciproques », déclare le chef d'Etat américain.

    Les Etats-Unis comptent donc bien imposer des taxes de 25 % sur 50 milliards de dollars de biens chinois. La liste finale des importations concernées sera annoncée d'ici le 15 juin. Des restrictions sur les investissements chinois aux Etats-Unis sont aussi programmées. Elles seront précisées d’ici la fin du mois et appliquées peu après, selon le communiqué.

    Bataille devant l'OMC

    Pour lutter contre le vol de propriété intellectuelle, les Américains entendent également et dans les mêmes délais imposer des contrôles plus sévères sur les exportations qui supposent un transfert significatif de technologie vers la Chine. Le communiqué précise enfin que les Etats-Unis vont poursuivre leur bataille contre la Chine devant l’Organisation mondiale du commerce (OMC).

    Ces menaces n’empêchent pas les négociations commerciales de continuer. Le secrétaire au Commerce Wilbur Ross doit ainsi se rendre samedi 2 juin à Pékin. Avec un message clair : le président américain Donald Trump ne se contentera pas de vagues promesses de réduction du déficit commercial.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.