GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
Aujourd'hui
Vendredi 22 Novembre
Samedi 23 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    De «réels progrès» vers un sommet Trump-Kim, mais encore «beaucoup de travail»

    media L'émissaire nord-coréen Kim Yong-chol (g.) a rencontré le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo (dr.) à New York, le 31 mai 2018. REUTERS/Mike Segar

    Au terme de deux jours d'intenses tractations diplomatiques, le secrétaire d'état américain Mike Pompeo, qui rencontrait à New York Kim Yong-chol, bras droit du leader nord-coréen, s'est dit raisonnablement optimiste quant à une rencontre entre Donald Trump et Kim Jong-un. « Beaucoup de travail reste à faire » a-t-il aussi relativisé. L'émissaire nord-coréen doit se rendre à Washington ce vendredi 1er juin pour remettre une missive au président Trump.

    La teneur de la lettre n'a pas été partagée, mais il pourrait s'agir d'une invitation de Kim Jong-un au président Trump à se rendre le 12 juin prochain à Singapour. Un sommet dont Mike Pompeo n'a pas confirmé la date, mais que les Américains envisageraient de nouveau après son annulation la semaine dernière par le président Trump.

    « Le sommet envisagé est une chance historique pour que le président Trump et Kim Jong-un nous conduisent audacieusement, l'Amérique et la Corée du Nord, vers une nouvelle ère de prospérité de sécurité et de paix », a estimé le secrétaire d’État américain.

    Une dénucléarisation, mais à quel point ?

    Mais pour cela, les Américains l'ont répété : ils veulent que la Corée du Nord s'engage sur la voie d'une dénucléarisation complète vérifiable et irréversible. A la question de savoir si les Nord-Coréens sont prêts, Mike Pompeo est plus hésitant. « Je crois qu'ils envisagent une voie à suivre pour un changement stratégique. Un changement que le pays n'était pas été prêt à faire avant. »

    Américains et Nord-Coréens s'opposent toujours sur ce que sous-tend le terme « dénucléarisation », rappelle notre correspondante à New York, Marie Bourreau. Il faudra donc beaucoup d'audace au leader nord-coréen et encore « beaucoup de travail » a prévenu le secrétaire d'État américain pour parvenir à un accord.

    « Etape par étape »

    Kim Jong-un a redit jeudi vouloir « aller vers une dénucléarisation » de la péninsule coréenne, mais a prôné un processus « étape par étape », appuyé par le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov qui, en visite à Pyongyang, a mis en garde contre la « tentation d'exiger tout, tout de suite ».

    Mike Pompeo et Kim Yong-chol ont-ils réussi à concilier ces positions divergentes ? La réponse n'est pas claire, mais le chef de la diplomatie américaine a salué jeudi les « réels progrès » réalisés « dans les dernières 72 heures pour réunir les conditions » favorables à la tenue d'un sommet couronné de succès.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.