GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 17 Février
Lundi 18 Février
Mardi 19 Février
Mercredi 20 Février
Aujourd'hui
Vendredi 22 Février
Samedi 23 Février
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Selon France Info, le jihadiste français Fabien Clain, qui avait revendiqué au nom du groupe État islamique les attentats du 13 novembre 2015 à Paris, a été tué lors d'une frappe aérienne de la coalition à Baghouz, en Syrie. Son frère Jean-Michel a également été gravement blessé.

    Amériques

    Conflits agraires au Brésil: les paysans de plus en plus victimes de tueries

    media (Photo d'illustration) Des militants du Mouvement des sans-terre manifestent sur la route reliant Brasilia à Sao Paulo et Rio de Janeiro, pour réclamer la mise en place de la réforme agraire, le 21 novembre 2012. EVARISTO SA / AFP

    Au Brésil, les conflits agraires n’ont pas disparu. Loin de là. Ils sont même de plus en plus meurtriers. En 2017, ils ont provoqué la mort de 71 personnes, souvent des paysans dénonçant la toute-puissance des grands propriétaires terriens.

    De notre correspondant à Rio de Janeiro,

    Selon le récent décompte de la Commission pastorale de la terre, une organisation catholique qui défend les droits des petits paysans brésiliens, l’année dernière, les conflits agraires ont provoqué la mort de 71 personnes. C'est le bilan le plus élevé depuis quatorze ans au Brésil.

    L’organisation évoque notamment le massacre de neuf paysans, cruellement mutilés, dans une zone isolée de l’Etat du Mato Grosso. D’autres tueries ont aussi fait dix morts dans la région amazonienne du Para et six à Bahia, dans le Nord-Est. Les violences à l'encontre des petits paysans, qui dénoncent la toute puissance des grands propriétaires terriens et celle de leurs hommes de main, ont nettement augmenté depuis l’arrivée au pouvoir du président Michel Temer, en 2016. C’est ce qu’affirme la Commission pastorale de la terre.

    David contre Goliath

    La terre, dans les régions reculées du Brésil, est aujourd’hui encore dans les mains de grands propriétaires et l’impunité sur les crimes commis est régulièrement de mise. Les enquêtes de police, suite à ces meurtres, ne donnent souvent que peu de résultats. Un grand nombre de paysans ou de militants favorables à la réforme agraire, le paient de leur vie parfois lors de véritables opérations commando menées par les « pistoleiros », des tueurs à gages recrutés par les grands propriétaires terriens.

    Au Brésil, les paysans qui cultivent sur des petits lopins de terre sont souvent des obstacles à l'expansion de l'agro-business. Le Brésil en dépend pour ses exportations de matières premières, mais ce système met en péril la subsistance du monde rural précarisé et celle des populations indigènes. Sans compter son impact sur l’environnement.

    L’influence du lobby de l’agro-business

    Dans son rapport, la Commission pastorale de la terre dénonce la politique du gouvernement de centre-droit du président Temer, très favorable aux groupes de pression de l’agro-business, qui a le soutien de plus de plus de 200 députés au Parlement. Parmi les mesures les plus controversées en débat dans la capitale Brasilia, il y a l’assouplissement des règles qui limitent le travail forcé. Une pratique très présente dans les zones rurales.

    Le Mouvement des sans-terre regroupe quelque 500 000 familles paysannes et prône une réforme : une redistribution des terres pour favoriser l'agriculture familiale. Mais son influence politique est limitée. Et ses militants harcelés. La Commission pastorale de la terre dénonce la généralisation de la violence en milieu rural – avec le retour d'une ancienne pratique : les tueries de masse qui se répètent – et que rien ne soit fait pour y mettre fin.

    Chronologie et chiffres clés
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.