GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
Dimanche 22 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 24 Septembre
Mercredi 25 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Facebook attaqué pour avoir partagé des données personnelles avec les Chinois

    media Téléphone de la marque chinoise Huawei. REUTERS/Steve Marcus

    Après le scandale Cambridge Analytica, le réseau social Facebook essuie de nouvelles critiques pour avoir autorisé l'accès aux données de ses utilisateurs à des fabricants chinois de téléphones. Certains d’entre eux sont considérés comme une menace pour la sécurité nationale par le législateur américain.

    Avec notre correspondant en Californie,  Eric de Salve

    Facebook se retrouve empêtré dans une nouvelle affaire de fuite des données personnelles. Cette fois venue de Chine. Selon le New York Times, le réseau social américain a permis l’accès aux informations de ses utilisateurs à plusieurs fabricants chinois de téléphones mobiles, dont Huawei, une société soupçonnée de cyberespionnage et considérée par les services de renseignement américains comme une menace pour la sécurité nationale.

    Le groupe confirme l’existence d’accords depuis dix ans avec une soixantaine de fabricants, mais dément tout abus. Il s’agissait de permettre l’usage de son application sur tous les types de téléphones. Mais l'entreprise californienne est une fois de plus sous le feu des critiques des parlementaires américains, auxquels Mark Zuckerberg promettait en avril dernier lors de son audition de tout faire pour sécuriser les données personnelles.

    A Washington, certains élus demandent déjà que le PGD de Facebook revienne s’expliquer devant le Sénat pour avoir « partagé les informations privées des Américains avec des entreprises chinoises douteuses ». Pour ce sénateur de Floride, c'est comme si Facebook avait livré directement les données personnelles de ses abonnés au gouvernement chinois. De son côté, Huawei confirme par communiqué avoir travaillé avec Facebook « pour rendre le service plus pratique sans jamais collecter ni stocker les informations des usagers Facebook ».

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.