GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 17 Novembre
Dimanche 18 Novembre
Lundi 19 Novembre
Mardi 20 Novembre
Aujourd'hui
Jeudi 22 Novembre
Vendredi 23 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Au G7, des discussions franches sur le commerce international

    media Le président américain Donald Trump arrive au sommet du G7, au Canada, le 8 juin 2018. REUTERS/Leah Millis

    Les travaux du G7 se poursuivent ce samedi 9 juin à La Malbaie, sur les bords du Saint-Laurent, au Canada. Mais ce sera sans Donald Trump. Le président américain a prévu de quitter le Canada dès 10 heures, heure locale, soit avant la fin du sommet.

    Avec notre envoyée spéciale à La Malbaie, Mounia Daoudi

    Le départ prématuré du président américain pourrait être le signal de l'échec à obtenir une déclaration finale commune à La Malbaie, mais il est encore trop tôt pour l'affirmer. Une chose est sûre : Donald Trump est arrivé au sommet très remonté contre ses partenaires du G7 qu'il accuse d'être responsables du déficit commercial abyssal de son pays.

    Au cours de la séance de travail consacrée au commerce international, il a eu des mots très durs et amers. Il s'est livré à une longue diatribe où il a repris un à un tous les griefs qu'il avait contre les autres membres du G7. Un exercice très inhabituel dans ce genre d'enceinte très polissée, et qui s'est avéré salutaire puisque ses partenaires ont pu à leur tour exposer leurs reproches de façon ferme et tout aussi franche. Soit un langage de vérité qui a permis de lever certains malentendus et surtout de faire avancer les choses.

    Le principe d'un format de dialogue a été agréé. Il a même été convenu qu'il serait établi dans les deux prochaines semaines, au niveau technique ou politique. L'objectif étant de faire un état des lieux de la relation commerciale entre les Américains et leurs partenaires, surtout européens, avant d'aller plus loin.

    Des avancées, certes, mais qui ne présagent pas la possibilité d'un communiqué final commun.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.