GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Aujourd'hui
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Elections au Mexique: le décompte macabre de candidats abattus se poursuit

    media Au Mexique, 114 candidats à des mandats locaux ou fédéraux ont été tués depuis septembre 2017 (illustration). ULISES RUIZ / AFP

    Le 1er juillet prochain, les Mexicains seront appelés aux urnes pour élire un nouveau président, ainsi que les sénateurs et députés. Ils voteront également pour des élections locales. Depuis le début de la campagne électorale, 114 candidats ont été abattus.

    C’est une violence sans précédent qui frappe la campagne électorale mexicaine. A un peu plus de deux semaines des élections, déjà 114 candidats ont été abattus. Le dernier en date, Alejandro Chavez Zavala, candidat à la mairie de Taretan dans l’Etat du Michoacan, a été tué jeudi 14 juin par un groupe armé.

    Comme Alejandro Chavez, ce sont presque toujours des candidats pour des scrutins locaux qui sont concernés. Et lorsque les candidats ne sont pas directement visés, ce sont leurs familles qui subissent des pressions ou sont victimes d'attaques.

    Samedi 9 juin, c'est Fernando Puron, candidat pour un poste de député de l’Etat Coahuila, qui a été abattu à la sortie d’un débat électoral. Il avait déjà reçu des menaces après avoir promis de mettre un terme au crime organisé. Il est le premier candidat fédéral abattu durant cette campagne. Les autorités ne semblent pas inquiètes pour autant : elles n'ont pas souhaité renforcer les mesures de sécurité.

    Cette violence n’épargne aucun parti, mais semble plus importante sur la côte Pacifique que sur celle des Caraïbes. C'est en tout cas ce que constate la société de conseil en sécurité Etellekt, la seule à l’heure actuelle à tenir à jour ce macabre décompte.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.