GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
Dimanche 22 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 24 Septembre
Mercredi 25 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Etats-Unis: Trump veut une force armée de l'espace

    media Le président américain a confirmé sa volonté officielle de créer une sixième branche des forces armées américaines, une «space force», une «force spatiale». REUTERS/Yves Herman

    Donald Trump veut une « space force ». Le président américain l'avait déjà annoncé,  il a enfoncé le clou lors d'une réunion du Conseil national américain sur l'espace. On ne parle pas de « marines » de l'espace, c'est encore de la science-fiction, mais le projet de Donald Trump suscite tout de même des inquiétudes notamment du côté du Pentagone.

    Le président américain n'en démord pas. Donald Trump l'annonce de nouveau : il veut constituer une « space force », une armée de l'espace. Réunir sous une seule direction toutes les activités militaires américaines ayant trait à l'espace : la reconnaissance, l'observation de la Terre, les communications, et pourquoi pas aller plus loin comme mettre des armes en orbite.

    Pourquoi ? Parce que selon Donald Trump, les Etats-Unis ne doivent pas seulement être présents dans l'espace, ils doivent le dominer.

    Mais voilà, sa proposition risque d'être compliquée à mettre en œuvre. Il y a tout d'abord le signal envoyé au reste du monde. Une branche de l'armée américaine dédiée à l'espace, pas sûr que la Chine ou la Russie notamment apprécient d'autant plus que l'on célèbre cette année le 50e anniversaire de l'entrée en vigueur du traité de l'ONU sur l'espace qui en consacre l'utilisation pacifique.

    Mais surtout, cette division spatiale existe déjà, de moindre ampleur certes, puisqu'elle est rattachée à l'US Air Force.

    Du côté du Pentagone, on ne comprend donc pas vraiment ce souhait présidentiel et on ne s'en est jamais caché. Même haussement de sourcil au Congrès américain qui devra voter sur la question et où l'intérêt de la démarche laisse sceptique.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.