GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Aujourd'hui
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Les anti-avortement remportent une victoire en Californie

    media Les opposants aux droits à l'avortement devant la Cour suprême des États-Unis à Washington, le 26 juin 2018. REUTERS/Leah Millis

    Aux Etats-Unis, la Cour suprême a offert ce mardi 26 juin une victoire importante aux anti-avortement. La plus haute juridiction du pays a donné tort à la Californie qui imposait à des centres anti-IVG d'informer les femmes sur leurs droits à l'avortement. Les juges de la Haute cour ont estimé que cette loi californienne était contraire à la constitution américaine.

    De notre correspondant en  Californie, Eric de Salves

    A l'origine de cette plainte, une loi californienne de 2015 qui impose à des organismes de conseil médical privés - appelés centres de crise de grossesse- d'informer les femmes enceintes sur leur droit à l'avortement.

    La Californie, Etat pourtant réputé le plus libéral des Etats Unis compte une centaine de ces centres, animés par des groupes chrétiens pour diffuser un message anti-IVG. Ce mardi 26 juin, la Cour suprême a choisi de se prononcer en leur faveur. La plus haute juridiction américaine estime en effet qu'en les obligeant à distribuer une documentation aux femmes enceintes sur l'interruption volontaire de grossesse, la loi californienne viole la liberté de conscience des pro-life, garantie par le premier article de la Constitution.

    « C'est une victoire de la liberté d'expression, la Californie ne peut plus forcer les centres de crise de grossesse à émettre un message qui va à l'encontre de leurs croyances religieuses », s'est immédiatement félicité le groupe anti-avortement Liberty Counsel, co-auteur de la plainte.

    Une décision adoptée de justesse par cinq juges sur 9. Et selon les partisans de la loi californienne, c'est la nomination par Donald Trump du juge très conservateur, Neil Gorsuch à la Cour suprême qui a fait pencher la balance en faveur des anti-IVG.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.