GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Aujourd'hui
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Etats-Unis: vers la fin de la discrimination positive dans les universités?

    media Le président américain Donald Trump, à Washington, le 2 juillet 2018. REUTERS/Leah Millis

    Selon le New York Times, le président américain Donald Trump entend demander aux écoles de ne plus tenir compte des critères raciaux dans leurs politiques d'admission.

    Avec notre correspondante à WashingtonAnne Corpet

    Le gouvernement de Barack Obama considérait que la mixité raciale constituait un environnement bénéfique pour les élèves et demandait aux chefs d'établissement d'en tenir compte dans leur politique d'admission.

    Le gouvernement fédéral préconise désormais l'utilisation de méthodes neutres sur le plan racial pour affecter les élèves dans les écoles. Le ministère de la Justice a pris les devants et annulé ce 3 juillet sept directives de l'administration Obama sur la diversification raciale dans l'Education.

    « Ce n'est pas la même chose qu'un changement de loi », précise un responsable du ministère de l'Education. Mais il s'agit bien d'un revirement politique et les défenseurs des droits civiques dénoncent une nouvelle attaque contre un dispositif de protection des communautés minoritaires mis en place il y a près de soixante ans.

    « Diversité du corps étudiant »

    Cette décision intervient alors que plusieurs actions en justice sont menées avec le soutien des conservateurs pour tenter de mettre un terme à la discrimination positive.

    En juin 2016, la Cour suprême américaine a, par cinq voix contre quatre, réaffirmé la légitimité de cette politique, et souligné l'importance de « la diversité du corps étudiant ».

    Mais le départ à la retraite du juge Anthony Kennedy, dont la voix avait été décisive dans cette affaire, va permettre au président Trump de nommer un juge opposé à cette pratique. Le président américain n'a jamais caché qu'il y était hostile.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.