GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 11 Octobre
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Aujourd'hui
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Colère populaire après l'annonce d'une hausse drastique du prix du fuel en Haïti

    media Des barricades ont été érigées dans Port-au-Prince, en Haïti, à l'annonce d'une hausse drastique du prix de l'essence, le 7 juillet 2018. HECTOR RETAMAL / AFP

    En Haïti, la mesure était attendue avec anxiété depuis plusieurs semaines et c'est finalement ce vendredi 6 juillet que le gouvernement a annoncé la hausse des prix des carburants, pile à l'heure où a débuté le quart de finale avec le Brésil, l'équipe favorite en Haïti. Ces nouveaux tarifs répondent à une exigence du FMI car les subventions qui existaient jusqu'ici sur les produits pétroliers constituaient une des premières causes de déficit pour Haïti. Mais la mesure ne passe pas pour la population qui peine déjà à survivre face à l'extrême pauvreté.

    Avec notre correspondante à Port-au-Prince,  Amélie Baron

    La réaction face à l'importante hausse des prix des produits pétroliers a été sans équivoque : partout à travers Port-au-Prince vendredi après-midi les rues ont été bloquées par des barricades de pneus enflammés. Des tirs sporadiques ont aussi résonné dans plusieurs quartiers. Augmenter les prix des carburants est toujours impopulaire mais l'ampleur de la hausse a constitué un véritable choc : +38% sur le prix de l'essence, +47% sur celui du diesel et +51% sur celui du kérosène.

    Le ministre de l'Economie et des Finances a justifié cette hausse drastique par le fait qu'il était anormal qu'Haïti continue à subventionner l'économie de la République dominicaine voisine. Car selon le ministre, plus d'un quart des barils achetés en Haïti sont en fait consommés par des Dominicains qui traversent quotidiennement la frontière pour bénéficier des tarifs plus avantageux que chez eux.

    Il n'empêche que cette décision ne manque pas donc de susciter la colère des ménages les plus pauvres en Haïti, ceux qui sont les plus sensibles à la moindre inflation.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.