GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 20 Septembre
Vendredi 21 Septembre
Samedi 22 Septembre
Dimanche 23 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 25 Septembre
Mercredi 26 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Colombie: les ex-guérilleros font leur entrée au Congrès, Uribe ne décolère pas

    media Luis Alberto Alban, Omar de Jesús Restrepo et Carlos Carreno, anciens membres de la guérilla des FARC, ont fait leur entrée à la Chambre des députés et manifestent en faveur de la «convergence pour l'espoir», le 20 juillet à Bogota. REUTERS/Juan Pablo Pino

    Le nouveau Congrès colombien est entré en fonction vendredi 20 juillet à Bogota. Le président Juan Manuel, qui est sur le départ, a présidé la cérémonie et défendu l’accord de paix signé avec la guérilla des FARC dont dix anciens membres siègent au Congrès. C’est la grande œuvre de ses deux mandats. Son successeur Ivan Duque qui prendra ses fonctions le 7 août prochain a été très critique au sujet de cet accord de paix.

     

    avec notre correspondante à Bogota, Marie-Eve Detoeuf

    Talons pour les deux dames et cravates pour les messieurs. Les anciens chefs guérilleros se sont mis sur leur trente-et-un pour leur entrée au Congrès. Ils sont cinq au Sénat et cinq autres à la Chambre des députés. Les Colombiens les connaissent encore sous leur nom de guerre. Mais Pablo Catatumbo, Marcos Calarca, Victoria Sandino ont prêté serment sous leur vrai nom et sur la Constitution de la République.

    Juan Manuel Santos s’est félicité de cet événement historique. La guérilla colombienne a combattu le système les armes à la main pendant plus d’un demi-siècle. « Bienvenue dans ce temple de la démocratie », a lancé le président aux anciens guérilleros. Tous les élus présents ont applaudi, sauf ceux du Centre démocratique, le parti de de l’ancien président Alvaro Uribe, très anti FARC et anti paix.

    Alvaro Uribe qui ne lâche pas son téléphone a battu un record ce vendredi, en écrivant plus de 60 tweets rageurs durant le discours de Juan Manuel Santos qui, à la tribune, suppliait le nouveau Congrès de défendre la paix. Alvaro Uribe a pourtant des raisons d’être satisfait. Ivan Duque, qui sera investi président le 7 août prochain, est son protégé.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.