GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 15 Novembre
Vendredi 16 Novembre
Samedi 17 Novembre
Dimanche 18 Novembre
Aujourd'hui
Mardi 20 Novembre
Mercredi 21 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Brésil: Bolsonaro nostalgique de la dictature militaire rêve d’être président

    media Le néo-libéral Jair Bolsonaro entouré de sympathisants alors qu'il lance sa campagne pour la présidence brésilienne des élections nationales d'octobre, à Rio de Janeiro, le 22 juillet 2018. Carl DE SOUZA / AFP

    Lancement de la campagne électorale au Brésil, la présidentielle aura lieu en octobre prochain. Ce dimanche 22 juillet, le député brésilien d'extrême droite Jair Bolsonaro a été désigné officiellement par son parti pour être candidat à la présidentielle d'octobre.
     

    Avec notre correspondant à Rio de Janeiro, François Cardona

    Ultra-conservateur et très religieux, réputé pour ses propos racistes, misogynes et homophobes, il est deuxième dans les intentions de vote, devancé par l’ancien président Lula, en prison, condamné pour corruption. Ce dimanche, lors du congrès du parti de Jair Bolsonaro, à Rio de Janeiro, l’extrême droite brésilienne se voyait déjà au second tour.

    Acclamé par plusieurs milliers de militants venus assister à la Convention de son Parti social libéral, Jair Bolsonaro s’est insurgé contre la « perte des valeurs familiales », la corruption et la violence qui explosent au Brésil, comme à Rio de Janeiro, son fief électoral.

    Malgré de nombreux dérapages machistes et homophobes, le député en campagne bénéficie du soutien des conservateurs évangéliques, comme Enrique, ingénieur : «  C'est le seul candidat qui n’ait pas peur d’être politiquement incorrect : notre société aujourd’hui est malade. Jair défend ce en quoi je crois : le libéralisme économique, le conservatisme, la famille d’abord, et Dieu au-dessus de tout ! »

    Néo-libéral, favorable à la peine de mort et au port d’arme, Jair Bolsonaro divise les Brésiliens : il est ouvertement nostalgique de la dictature militaire, qui a dirigé le pays de 1964 à 1985, comme André, policier à la retraite : « Ce qu’on leur reproche sont des mensonges, une comédie fabriquée pour salir la réputation des militaires à l’époque. Moi je suis en faveur de leur retour, pour rétablir l’ordre et la paix sociale ».

    En pleine crise économique et politique, miné par les scandales de corruption, le Brésil se cherche un sauveur. Jair Bolsonaro, épargné par les affaires, espère bien en profiter.

    →(Re)lire : Le Brésil en quête d’un avenir politique

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.