GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 11 Septembre
Jeudi 12 Septembre
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Aujourd'hui
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Etats-Unis: Trump débloque 12 milliards pour les agriculteurs sous pression

    media 6 juillet 218. Un fermier de Harvard (Illinois) marche dans son champ de soja, une culture très concernée par la guerre commerciale. Nova SAFO / AFP

    Cette décision vise à compenser l'impact négatif de nouvelles taxes douanières imposées par certains importateurs aux produits américains. Des taxes qui avaient été décidées en représailles... à celles annoncées par Donald Trump. Celui-ci a démarré avec conviction une « guerre commerciale » avec de nombreux pays, peut-être sans mesurer tout à fait à quel point sa base électorale pourrait en être directement affectée.

    Avec notre correspondant à New York,  Grégoire Pourtier

    L'administration débloque 12 milliards de dollars, mais cela ne représente en fait que le coût estimé du manque à gagner pour l'agriculture américaine depuis le début de la « guerre commerciale » au printemps.

    Autant dire que cette mesure n'est qu'un pansement, avec un objectif à court terme : rassurer dans les Etats producteurs du Midwest, ceux où Trump est si populaire.

    Cet automne, l'Iowa vendra-t-il toujours aussi bien son soja à la Chine, qui absorbait un tiers de la production américaine mais y applique désormais une taxe de 25 %? Et quid des élevages de porcs de l'Illinois, maintenant que le Mexique a lui aussi remonté ses tarifs douaniers ? Avec le Canada, qui a de même pris des mesures de rétorsion ciblées, ces trois pays représentent 43% des exportations agricoles globales des Etats-Unis, qui vendent aussi beaucoup de boeufs, de blé ou de lait.

    Mardi matin, Donald Trump avait tweeté : « Les taxes douanières, y'a rien de mieux ! ». Et dans les journées suivantes, il a réclamé, devant des partisans dans le Missouri, d'être « patient » et de « se battre » pendant qu'il négociait de nouveaux accords commerciaux.

    Le président a encore leur confiance, mais il a intérêt à ce que les 12 milliards alloués portent leurs fruits d'ici novembre. Lors des élections de mi-mandats, les Républicains ne peuvent pas se permettre de perdre les circonscriptions les plus rurales du pays.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.