GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 22 Septembre
Dimanche 23 Septembre
Lundi 24 Septembre
Mardi 25 Septembre
Aujourd'hui
Jeudi 27 Septembre
Vendredi 28 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Etats-Unis: les élections de mi-mandat sous la menace de nouvelles ingérences

    media L'élection de Donald Trump, ici le 27 juillet à Washington, avait déjà été marquée par des ingérences russes durant la campagne. REUTERS/Carlos Barria

    Les services de renseignement américains en sont convaincus, des pirates informatiques russes ont perturbé l'élection présidentielle de 2016, et c'est bien Donald Trump qui en a bénéficié, même s'il reste largement à démontrer que le président ou son entourage étaient complices de cette ingérence étrangère. Alors à l'approche des élections de mi-mandat, en novembre, la démocratie américaine doit-elle s'inquiéter de nouveau ? Les pirates semblent envisager de nouvelles formes de perturbations.

    Avec notre correspondant à New York, Grégoire Pourtier

    Donald Trump louvoie et a du mal à dire publiquement qu'il y a bien eu ingérence russe lors de la présidentielle de 2016. Ce n'est que vendredi dernier qu'il a enfin participé à une réunion du Conseil national de sécurité pour préparer la réponse à de nouvelles attaques potentielles à l'occasion des élections parlementaires de novembre prochain.

    Mais si la Maison Blanche montre peu d'entrain sur ce dossier, en ayant même supprimé au printemps le poste de coordinateur pour la cybersécurité, les services de renseignements sont formels : l'activité serait actuellement moins forte qu'il y a deux ans, mais la menace demeure importante.

    Evidemment, il est moins facile d'influer sur des scrutins locaux que nationaux et pour le moment, seuls deux candidats démocrates semblent en avoir été personnellement victimes.

    Mais les experts pensent que les pirates informatiques russes n'ont pas nécessairement besoin d'une connaissance très fine des particularités et des enjeux dans chaque circonscription pour perturber le processus. La preuve, le doute que leur seule évocation instille et la polarisation de la société qu'ils ont réussi à créer fragilisent déjà la démocratie américaine.

    Les électeurs ne seraient pas les seuls directement visés. Microsoft a reconnu la semaine dernière avoir été victime de plusieurs intrusions à l'automne dernier, et le réseau électrique serait une cible prioritaire.

    Qui est inculpé ? Qui à fait quoi ? RFI

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.