GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 14 Octobre
Lundi 15 Octobre
Mardi 16 Octobre
Mercredi 17 Octobre
Aujourd'hui
Vendredi 19 Octobre
Samedi 20 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Affaire Jamal Kashoggi: Bruno Le Maire déclare annuler sa visite à la conférence économique de Ryad
    • Aude: l'état de catastrophe naturelle a été reconnu dans 126 communes touchées par les inondations (Journal officiel)
    Amériques

    Le patron du «New York Times» met Trump en garde sur sa rhétorique anti-presse

    media Donald Trump s’est emparé à nouveau de twitter pour attaquer les médias (photo d'archives). REUTERS/Carlos Barria

    Les relations entre Donald Trump et la presse continuent de s’envenimer. Dans une série de tweets publiés sur son compte dimanche 29 juillet, le président américain s’est lancé dans une longue tirade sur son sujet favori : les fake news. Il révèle avoir rencontré le patron du New York Times pour aborder la couverture médiatique de son mandat lors d’un entretien entre les deux hommes qui aurait dû rester confidentiel. Ce dernier lui a donc vigoureusement répondu hier dans un communiqué envoyé à l’ensemble des agences de presse. Le patron du plus grand quotidien américain met en garde le président sur la dangerosité de ses propos anti-presse.

    Avec notre correspondante à New York, Marie Bourreau

    La rencontre qui a eu lieu le 20 juillet dernier n’aurait jamais dû être rendue publique, mais c’est le président américain lui-même, qui dénonce pourtant régulièrement les fuites dont son administration est victime, qui a publié l’information sur son compte twitter accusant une nouvelle fois la presse d’être biaisée.

    Dans un communiqué au ton cinglant, le patron du New York Times assure avoir accepté le principe de cette rencontre avec le président pour l’avertir du danger de sa rhétorique anti-presse. Non seulement le terme de fake news est faux et nuisible, écrit-il, mais il affirme avoir surtout dénoncé l’assimilation des journalistes à des « ennemis du peuple ». Des propos dangereux aux Etats-Unis mais aussi à l’étranger où certains régimes les utilisent pour justifier la répression des journalistes.

    Mais Donald Trump n’a semble-t-il pas saisi la portée de ce message. Il s’est emparé à nouveau de twitter pour attaquer les médias qui « mettent des vies en danger, et pas seulement celles de journalistes (...) en révélant des délibérations internes de son administration », écrit-il et en publiant des articles à 90 % mensongers sur ses réalisations à la tête du pays.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.