GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 11 Octobre
Vendredi 12 Octobre
Samedi 13 Octobre
Dimanche 14 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 16 Octobre
Mercredi 17 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Mexique: premier forum à Ciudad Juarez sur la pacification du pays

    media Un policier en faction pour la sécurité en préparation du forum à Cuidad Juarez, le 4 août 2018. REUTERS/Jose Luis Gonzalez

    Le président élu du Mexique, Andrés Manuel Lopez Obrador, se trouve ce mardi à Ciudad Juarez, au nord du pays, à la frontière avec les Etats-Unis. C’est là qu’il inaugurera un forum visant à tracer une « route » de pacification du pays. Ce premier forum, qui réunit des Mexicains de divers profils et de divers secteurs, a pour but de trouver une solution à la violence qui gangrène le pays.

    De notre correspondant à Mexico,

    L’objectif de forum à Cuidad Juarez est de réunir les Mexicains de divers secteurs de la société pour qu’ils contribuent, à travers le dialogue, à trouver une solution à la violence croissante qui touche l’ensemble du pays. Et sur la base de ces échanges et de ces informations, l’équipe de transition de Lopez Obrador élaborera un projet de loi qu’il soumettra au parlement dès décembre prochain.

    Durant sa campagne électorale, Lopez Obrador n’avait pas cessé de dénoncer l’actuelle stratégie de lutte contre les cartels de la drogue qui a fait plus de 200 000 morts depuis 2007. Aujourd’hui, le futur président du Mexique veut mettre au plus vite en place une nouvelle stratégie qui conduise à la pacification du pays et à une réconciliation nationale. Voilà pourquoi, il a convoqué les Mexicains à ce forum de discussions auquel participeront les membres de son futur cabinet. Mais ce n’est que le premier d’une vingtaine de colloques qui se dérouleront jusqu’en octobre prochain dans les villes les plus violentes du pays.

    Ciudad Juarez, le symbole

    Ce n’est pas un hasard si ce premier forum se déroule à Ciudad Juarez, parce qu’elle a été l’une des cités plus violentes au monde et qu’elle est tristement connue comme la capitale des féminicides. Il était logique que ce soit dans cette ville frontalière que commence le premier forum. Ses participants n’imaginaient d’ailleurs pas qu’ils allaient se trouver en prise directe avec cette problématique de la violence, puisque 27 personnes ont été assassinées à Ciudad Juarez rien que ce dernier week-end.

    Lors de ces forums, la parole sera donnée aux membres de la société civile, aux ONG, aux églises, aux experts et aux organisations internationales. Même le Pape a été invité. Mais le Vatican n’a toujours pas donné de réponse. Il est en train d’évaluer une possible participation à distance du souverain pontife.

    Andrés Manuel Lopez Obrador salue ses partisans au soir de sa victoire, le dimanche 1er juillet 2018 à Mexico. REUTERS/Edgard Garrido

    Il s’agira aussi d’écouter les victimes de la violence qui auront à prendre position sur la création d’une commission de la vérité, ainsi que sur une polémique loi d’amnistie que veut présenter Lopez Obrador. Cette loi devrait bénéficier aux petits délinquants ou à des personnes qui ont pu avoir des liens avec le crime organisé, comme c’est le cas des petits paysans qui cultivent du pavot ou du cannabis pour les cartels de la drogue.

    Certains activistes sont sceptiques par rapport à cette initiative de Lopez Obrador. Ils craignent que ces forums consultatifs ne se transforment en un grand show médiatique. D’autres se demandent si le futur gouvernement ne cherche pas à légitimer, à travers ce dialogue, un projet qu’il aurait déjà élaboré. Mais d’une manière générale, cette initiative est bien accueillie, car tout ce qu’espèrent les Mexicains, c’est que la violence diminue dans un pays où 16 000 personnes ont déjà été assassinées durant le premier semestre de cette année.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.