GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 15 Septembre
Dimanche 16 Septembre
Lundi 17 Septembre
Mardi 18 Septembre
Aujourd'hui
Jeudi 20 Septembre
Vendredi 21 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    FARC, Venezuela: investi, le nouveau président colombien affiche déjà sa fermeté

    media Ivan Duque a prêté serment pour un mandat de quatre ans, mardi 7 août à Bogota. Fabian Ortiz/Courtesy of Colombian Presidency/Handout via REUTER

    Le président Ivan Duque a pris ses fonctions, hier mardi 7 août, à la tête de la Colombie, déterminé à durcir la politique de son prédécesseur envers les guérillas et à asphyxier diplomatiquement le gouvernement de Nicolas Maduro au Venezuela voisin.

    Il pleuvait et il ventait sur la place Bolivar. Et c’est devant un parterre de parapluies blancs qu’Ivan Duque a prononcé son premier discours de chef d’Etat.

    Dans celui-ci, il a réaffirmé ses promesses électorales, en annonçant des « correctifs » à l'accord de paix signé fin 2016 avec l'ex-guérilla des FARC. « Pour le respect de la Colombie et le mandat que nous avons reçu, nous mettrons en oeuvre des correctifs pour assurer aux victimes vérité, justice proportionnée, réparation et non répétition. »

    Ivan Duque a aussi annoncé un durcissement des négociations avec la dernière grande rébellion encore active, l'ELN, mais aussi envers son homologue vénézuélien. Une référence à peine voilée : « En défense des valeurs démocratiques, nous rejetons toute forme de dictature sur le continent américain, nous le dénonçons et nous appelons les choses par leur nom. »

    Le jeune président (42 ans) a aussi multiplié les appels à l’unité, relate notre correspondante à Bogota, Marie-Eve Detoeuf. « Je veux gouverner en dépassant le clivage droite gauche. Je vous invite tous à construire un grand pacte pour la Colombie », a-t-il notamment lancé.

     → A (RE)LIRE : Colombie: les défis qui attendent Ivan Duque

    La surprise est venue du président du Congrès, Ernesto Macias qui, juste avant Ivan Duque, avait prononcé un discours extrêmement virulent contre le président sortant Juan Manuel Santos. Or Duque et Macias appartiennent au même parti, celui de l’ancien président Alvaro Uribe, le chef de la droite dure.

    Je veux une Colombie dans laquelle nous pouvons tous construire la paix, une Colombie dans laquelle cessent enfin les errements entre amis et ennemis de la paix...
    Ivan Duque Nouveau président colombien 08/08/2018 - par Marie-Eve Detoeuf Écouter

    Une union compliquée

    Si Ivan Duque ne se démarque pas de l’aile radicale de son parti, ses appels à l’unité vont faire chou blanc. D’autant que la gauche entend bien se faire entendre. A une vingtaine de rues de la place Bolivar, plusieurs milliers de manifestants se faisaient mouiller eux aussi.

    « Je suis ici parce que je pense que l’opposition est absolument nécessaire pour construire le pays, déclare l'un d'eux, David. Je serai implacable si le gouvernement, comme tous les gouvernements précédents, décide de mettre l’Etat au service des plus riches. » Le clivage qu’Ivan Duque veut dépasser demeure solide.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.