GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 19 Octobre
Samedi 20 Octobre
Dimanche 21 Octobre
Lundi 22 Octobre
Aujourd'hui
Mercredi 24 Octobre
Jeudi 25 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Cuba: les Cubains appelés à valider leur nouvelle Constitution en février 2019

    media Dans un atelier de réparation et de location de vélos, La Havane le 4 août 2018. REUTERS/Tomas Bravo

    A Cuba, la télévision nationale a annoncé ce jeudi 9 août que le référendum sur le projet de nouvelle Constitution se tiendra le 24 février prochain. Une Constitution qui reconnaîtra le rôle du marché et de l'activité privée dans l'économie cubaine.

    La transition économique et sociale lancée à Cuba depuis le milieu des années 2000 et notamment depuis l'arrivée au pouvoir de Raul Castro en 2008 (avec «l'actualisation économique»), poursuit sa marche en avant.

    Le projet de réforme constitutionnelle validé par le Parlement en juillet dernier, tout en réaffirmant le caractère socialiste du système cubain, reconnaît l'économie de marché et le concept de propriété privée qui avait disparu de la Constitution en 1976. Dans son article 21, le nouveau texte soumis aux Cubains reconnaît de «nouvelles formes de propriétés comme la coopérative, la propriété mixte et la propriété privée». De même, le nouveau texte reconnaît la nécessité d'ouvrir le pays aux investissements étrangers.

    Les Cubains de l'extérieur invités à participer au débat

    Parmi les autres nouveautés que propose cette réforme constitutionnelle,  l'ouverture au mariage homosexuel, la création d'un poste de Premier ministre et celle d'un poste de président (précédemment président du Conseil d'Etat), assortie d'une limitation de l'âge et du nombre de mandats.

    Toutes ces propositions seront débattues par le peuple cubain lors d'un débat populaire qui se tiendra durant trois mois du 13 août au 15 novembre. Une nouveauté, les quelque 1,4 millions de Cubains de l'extérieur, émigrés ou exilés, sont invités à participer au débat. Une première depuis la révolution de 1959. Certains amendements pourront être déposés, mais aucun changement majeur ne sera pris en compte.

    Puis à la fin de cette consultation, les Cubains diront si oui ou non ils valident le texte final lors d'un référendum organisé le 24 février 2019. Une date symbolique puisqu'elle correspond à un double anniversaire : celui de la proclamation de l'actuelle Constitution de 1976 et celui du début de l'insurrection indépendantiste contre le joug colonial espagnol le 24 février 1895.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.