GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
Aujourd'hui
Lundi 26 Août
Mardi 27 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Syrie: deux combattants du Hezbollah et un Iranien tués dans les raids israéliens (ONG)
    • Le G7 a «chargé Macron de discuter et d'adresser un message à l'Iran» (sources diplomatiques)
    • «Les leaders du G7 pour renforcer la coordination avec la Russie» mais «trop tôt pour la réintégrer» (source diplomatique)
    • Liban: les drones tombés sur un centre du Hezbollah étaient israéliens, selon l'armée
    • G7: Boris Johnson dit à Donald Trump qu'il est en faveur d'une «paix commerciale»
    • Les Etats-Unis se disent «très proches» d'un accord commercial «majeur» avec le Japon (Donald Trump)
    • Défense: Séoul lance des exercices militaires autour d'îlots sur fond de tensions avec Tokyo
    • Liban: un centre des médias du Hezbollah a été endommagé par l'explosion d'un drone (mouvement chiite)
    Amériques

    Au Brésil, les manifestants n’en peuvent plus de la crise ni de Temer

    media Parmi les mots d'ordre de la manifestation, figurait la demande de liberté à l'ex-président Luiz Inacio Lula da Silva, emprisonné pour corruption. Ici, un masque souvent utilisé par ses partisans à Sao Paulo le 4 août 2018. REUTERS/Nacho Doce

    Au Brésil, ce vendredi 10 août était la journée du « Basta ! » : des manifestations ont été organisées contre le pouvoir de Michel Temer et sa réforme du code du travail. En toile de fond, la solidarité avec Luiz Inacio Lula da Silva, l’ancien président emprisonné pour corruption et qui veut se porter candidat aux élections présidentielles d’octobre prochain.

    Avec notre correspondant à São Paulo, Martin Bernard

    Certains manifestants se sont levés très tôt pour manifester leur colère contre le pouvoir, particulièrement contre la réforme du Code du travail qui risque selon eux de faire encore augmenter le chômage et la précarité. Celle-ci atteint près d’un travailleur sur quatre au Brésil.

    Les manifestants ont ensuite convergé sur une grande avenue de São Paulo, pour manifester devant le siège du patronat. « Aujourd’hui, c’est un 'basta' au chômage, un 'basta' à l’augmentation du prix de l’essence, un basta aux tentatives de retirer davantage de droits aux travailleurs, explique Wellington, jeune militant du syndicat des métallurgistes. C’est l’heure de montrer qu’on reprend l’initiative lors de ces élections pour récupérer ce qu’on a perdu et avancer plus encore, parce que c’est la classe des travailleurs qui fait bouger ce pays ! »

    En filigrane, les manifestants apportent également leur soutien à Luiz Inacio Lula da Silva, l’ancien président en prison depuis quatre mois après avoir été condamné à 12 ans de réclusion pour corruption. L’ancien syndicaliste souhaite se présenter à la présidentielle d’octobre malgré son incarcération et doit officiellement se porter candidat jusqu’à mercredi 15 août. Mais la justice électorale s’apprêterait à invalider sa candidature.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.