GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 20 Mars
Jeudi 21 Mars
Vendredi 22 Mars
Samedi 23 Mars
Aujourd'hui
Lundi 25 Mars
Mardi 26 Mars
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • CAN 2019 : la Tanzanie sera en Egypte pour la phase finale après s’être imposée 3-0 face à l’Ouganda déjà qualifiée
    • Football : l'équipe du Bénin s'est qualifiée pour la Coupe d'Afrique des nations 2019 en éliminant celle du Togo 2-1
    • CAN 2019 : le Congo-Brazzaville n’ira pas en Egypte après une défaite face au Zimbabwe (2-0)
    • CAN 2019 : la RDC se qualifie pour la phase finale en battant le Liberia 1-0 grâce à Cédric Bakambu
    • Massacre au Mali: dissolution de la milice dogon Dan Amassagou et des chefs de l’armée remplacés (officiel)
    Amériques

    Canada: une fusillade mortelle relance le débat sur le contrôle des armes

    media Des voitures de polices sont visibles sur les lieux de la fusillade de Fredericton, dans l'Etat du Nouveau-Brunswick, au Canada, le 10 août 2018. REUTERS/Dan Culberson

    Une fusillade a éclaté vendredi 10 août dans un quartier résidentiel tranquille de Fredericton, la capitale du Nouveau-Brunswick dans l'Est du Canada. 4 personnes ont été tuées dont deux policiers accourus sur les lieux. Le suspect, grièvement blessé, a été arrêté. Une affaire qui survient au moment où le pays s’inquiète d’un regain des violences par armes à feu.

    Avec notre correspondante au Canada, Pascale Guéricolas,

    La fusillade de Fredericton survient moins de deux semaines après celle de Toronto, dans le centre du pays. Le 22 juillet, une jeune femme et une enfant de 9 ans y ont été tuées par un tireur. Dernière en date des 220 fusillades qui ont eu lieu dans cette métropole depuis le début de l'année.

    Face au drame de Fredericton, le premier ministre du Nouveau-Brunswick réclame un meilleur contrôle des armes à feu. Tout comme le maire de Toronto qui juge que ce type de produit est trop facilement accessible.

    Les importations d'armes au Canada ont augmenté depuis que le précédent gouvernement a éliminé des restrictions pour leur acquisition. Le Parti libéral au pouvoir a proposé une nouvelle législation sur ce sujet afin, par exemple, de mieux contrôler les propriétaires d'armes.

    Une mesure qui hérisse le premier ministre de l'Ontario où se trouve Toronto. Il considère que tout le monde devrait pouvoir s'acheter une arme, mais réclame plus de pouvoirs pour les policiers. En bref, s'entendre sur ce sujet hautement polémique n'a rien de simple.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.