GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
Dimanche 22 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 24 Septembre
Mercredi 25 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Equateur: un passeport désormais obligatoire pour les migrants vénézuéliens

    media Des migrants vénézuéliens massés sur le pont de Rumichaca, à la frontière entre la Colombie et l'Equateur, le 9 août 2018. REUTERS/Daniel Tapia

    A compter de ce samedi 18 août, les Vénézuéliens qui souhaitent entrer en Equateur devront avoir un passeport en règle. Une mesure annoncée jeudi par les autorités qui ont de plus en de mal à faire face à la vague de migrants vénézuéliens qui entrent dans le pays. Des migrants dont la plupart n’entrent pas dans le pays pour y rester, mais pour rejoindre le Pérou où une très importante communauté vénézuélienne est installée. Une situation qui a obligé les autorités équatoriennes a déclaré l’état d’urgence lundi dernier dans 3 provinces.

    C’est une mesure qui risque de poser problème pour nombre de citoyens vénézuéliens. A compter de ce samedi, les autorités équatoriennes réclameront un passeport en règle à tout Vénézuélien souhaitant entrer dans le pays, alors que jusqu’à présent un simple document d’identité suffisait.

    Une mesure qui ne sera pas simple à respecter, car à l’heure actuelle, il est très difficile d’obtenir un passeport au Venezuela, le pays souffrant de pénuries dans tous les domaines, ce qui inclut également le papier.

    L’Equateur, qui dit avoir de plus en plus de difficultés à contrôler l’identité des Vénézuéliens, souhaite freiner la vague migratoire à sa frontière. Un flux qui ne cesse de s’intensifier. Selon le ministère équatorien des Affaires étrangères, plus de 4 000 ressortissants vénézuéliens quittent chaque jour la Colombie pour entrer en Equateur.

    Une situation qui a d’ailleurs obligé les autorités à déclencher l’état d’urgence dans 3 provinces. Un état d’urgence qui devrait être maintenu au moins jusqu’à la fin du mois, afin de permettre le déploiement de médecins et de travailleurs sociaux pour répondre aux besoins des migrants, et également afin de renforcer la présence du personnel policier à la frontière avec la Colombie.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.