GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Aujourd'hui
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    A la Une: Venezuela, des réformes réussies selon le pouvoir, mais critiquées par le patronat

    media Un homme montre de nouveaux billets de cinq Bolivars à Caracas le 20 août 2018. Federico PARRA / AFP

    Selon Ultimas Noticias, quotidien proche du pouvoir, la première phase de ces réformes économiques s’est parfaitement déroulée. C’est en tout cas ce qu’affirme l’organisme qui supervise les institutions bancaires du pays qui explique que le secteur public et le secteur privé ont su prendre les mesures adéquates et procéder à la conversion sans problème. Pour rappel, le bolivar a été dévalué. Les autorités ont décidé de lui retirer cinq zéros. Du coup, tous les billets et les monnaies ont changé. Une opération longue à mettre en place, mais qui s’avère être un succès selon les autorités citées par Ultimas Noticias.

    Le secteur privé n’a pas la même analyse.Pour le patronat vénézuélien, les réformes mises en place ce lundi ne vont pas permettre de réduire l’hyperinflation, ni mettre fin aux pénuries. C’est ce qu’explique Fedecamaras dans les pages dEl Nacional. L’organisation patronale tire même la sonnette d’alarme : « l’appareil productif fait face à un grave risque de faillite à cause de la manière dont sont mises en place ces réformes ». Des mesures qui génèrent des incertitudes selon le président de cette organisation.

    Fedecamaras alerte également les autorités suite à l’annonce d’une augmentation du salaire minimum prévue pour le premier septembre prochain. Un salaire qui devrait être multiplié par 34. Des réformes « incohérentes » selon le patronat qui appelle à une privatisation du secteur public, des entreprises qui ne fonctionnent plus et « qui sont en grande partie responsables du déficit fiscal ».

    Ce mardi, l’opposition a appelé à une grève générale.Par contre selon El Universal, les partisans du président et du parti au pouvoir vont eux défiler dans les rues de Caracas. Une marche de soutien aux réformes a été convoquée par Diosdado Cabello, le président du PSUV, le Parti socialiste unifié vénézuélien, qui est également le président de l’Assemblée nationale constituante.

    En Argentine : une marche pour réclamer la levée de l’immunité de Cristina Kirchner

    Une initiative « citoyenne » qui a été lancée sur les réseaux sociaux et qui a très vite été reprise par les médias traditionnels étant donné son succès, détaille La Nacion. Les Argentins sont appelés à se rassembler pour demander non seulement la levée de l’immunité de la désormais sénatrice Cristina Kirchner, citée dans un des plus gros scandales de corruption de l’histoire du pays, l’affaire dite des « cahiers de la corruption », mais également pour mettre la pression sur les sénateurs qui doivent voter demain l’autorisation des perquisitions des domiciles de l’ancienne présidente. La semaine dernière, le quorum nécessaire n’avait pas été atteint. Un nouveau vote est prévu demain. Cette affaire concerne le versement de pots-de-vin en échange de marchés publics, un système qui aurait permis de redistribuer au bas mot cent soixante millions de dollars.

    L’ancien président brésilien Lula favori des sondages

    Ce lundi, un sondage réalisé par l’institut Ibop publié dans les pages d’O Globo faisait toujours état d’une très nette avance pour l’ancien président Lula, condamné à plus de douze ans de prison dans une affaire de corruption. Dans le cas de figure où sa candidature serait validée, le candidat du PT, le Parti des Travailleurs, recueillerait trente-sept pour cent des intentions de vote, loin devant Jair Bolsonaro, le candidat d’extrême droite, qui bénéficie de dix-huit pour cent d’intentions de vote. Bolsonaro par contre serait en tête des sondages avec dix-neuf pour cent d’intentions de vote si d’aventure le tribunal électoral ne valide pas la candidature de Lula. Il devancerait alors la candidate écologiste Marina Silva créditée quant à elle de douze pour cents des intentions de vote. Le premier tour de l’élection présidentielle au Brésil est prévu le 7 octobre prochain.

    Selon Microsoft les hackers russes visent désormais les républicains

    Microsoft a annoncé ce lundi que le groupe de hackers russes affiliés au gouvernement qui a tenté d’interférer dans l’élection présidentielle américaine de 2016 viserait désormais le parti républicain.C’est en tout ce que laisse entendre l’entreprise dans un rapport publié lundi, détaille ce matin le Washington Post. Microsoft a trouvé six sites créés par le même groupe de hackers russes, des sites dont le nom ressemble à s’y méprendre à de véritables sites. L’objectif : tromper les internautes qui y entrent leurs identifiants et leurs mots de passe. Une technique qui permet ensuite de s’infiltrer dans les vrais sites. Cette fois selon Microsoft, ce sont des think tanks républicains, c’est-à-dire des groupes de réflexion républicains opposés à Donald Trump et qui sont également très critiques à l’égard de la Russie qui étaient visés. Les sites frauduleux ont tous été désactivés. Une preuve, selon le Washington Post, que les renseignements américains ne se trompaient pas lorsqu’ils tiraient la sonnette d’alarme, parlant d’ingérences russes dans la campagne électorale pour les élections de mi-mandat de novembre prochain.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.