GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Aujourd'hui
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    A la frontière équato-colombienne, le dur exil des migrants vénézuéliens

    media Des migrants vénézuéliens font rouler leurs valises sur le Pont Rumichaca, à la frontière de la Colombie et de l'Equateur, le 18 août 2018. REUTERS/Luisa Gonzalez

    Les mesures économiques drastiques annoncées par Nicolas Maduro vont-elles tirer le Venezuela de la crise ? Les Vénézueliens en doutent. Par milliers, ils continuent de s'exiler pour s'installer en Colombie, en Equateur, au Pérou, au Chili, au Brésil. La crise migratoire vénézuélienne est devenue un problème régional.

    Avec notre envoyée spéciale à RumichacaMarie-Eve Detoeuf

    A Rumichaca, le bruit des roues de valise sur l’asphalte, c’est le bruit d’un échec. Celui de la révolution bolivarienne. Les Vénézuéliens qui s’exilent en tirant leurs petites valises ne fuient pas la guerre, ils fuient l’hyperinflation et la faim.

    A la frontière entre la Colombie et l’Equateur, comme partout ailleurs, les migrants vénézuéliens sont désormais perçus comme un problème. Depuis trois jours, ils doivent avoir passeport pour entrer en Equateur.

    A RELIRE : Rejet grandissant des migrants vénézuéliens en Amérique latine

    « C’est injuste. N’importe qui, qui ne soit pas vénézuélien, passe ici la frontière avec sa carte d’identité. Un Colombien la montre et il passe. Personne ne lui demande de montrer ses papiers, son passeport, rien », remarque une migrante.

    « Il n’y a que les Vénézuéliens qui sont traités comme nous le sommes, dénonce encore cette migrante. Et le pire, c’est que le Venezuela a longtemps ouvert ses portes à tout le monde, à tous les pays. »

    Le Venezuela, un pays pourtant riche

    Grand producteur de pétrole, le Venezuela a été un temps le pays le plus développé d’Amérique du Sud. « Nous sommes combien de millions à être partis, alors que notre pays a tant de richesses ? », interroge cet homme.

    « Nous avons du pétrole, de l’or, des diamants, du fer, du bronze, du charbon. Nous avons de tout pour être une puissance. Et regardez où nous sommes maintenant. On nous fait sentir que nous sommes des voleurs. »

    Difficile d’être migrant, même dans cette Amérique latine qui, partout sauf au Brésil, parle la même langue, et qui partout pratique la même religion. « On nous traite comme des déchets, comme des riens. Nous sommes devenus des rats vénézuéliens », s'émeut encore ce même migrant.

    La proximité est le premier critère dans le choix des Vénézuéliens.

    Gaspard Estrada, directeur exécutif de l'observatoire politique de l'Amérique latine et des Caraïbes à Sciences Po. 22/08/2018 - par Victor Zammit Écouter
    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.