GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 22 Juin
Dimanche 23 Juin
Lundi 24 Juin
Mardi 25 Juin
Aujourd'hui
Jeudi 27 Juin
Vendredi 28 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Les Etats-Unis nomment un envoyé spécial pour la Corée du Nord

    media Le nouvel envoyé spécial américain pour la Corée du Nord Stephen (au centre) Biegun se rendra à Pyongyang avec le secrétaire d'Etat Mike Pompeo. NICHOLAS KAMM / AFP

    Stephen Biegun était jusque là vice-président pour les affaires internationales de Ford, le constructeur automobile, mais a aussi une longue expérience diplomatique. Il se rendra la semaine prochaine en Corée du Nord en tant qu'envoyé spécial des Etats-Unis. Cette nomination intervient alors que Pyongyang ne semble pas avoir progressé vers la dénucléarisation.

    Avec notre correspondante à Washington, Anne Corpet

    Jusqu’à présent, le secrétaire d’Etat assumait seul les négociations avec Pyongyang. Et la tâche, ajoutée aux autres dossiers de la diplomatie américaine, devenait compliquée.

    Les pourparlers seront désormais dirigés par Stephen Biegun qui accompagnera la semaine prochaine Mike Pompeo à Pyongyang. « Steve va mener nos efforts pour parvenir à l'objectif du président Trump, la dénucléarisation définitive et complètement vérifiée de la Corée du Nord, comme s'y est engagé le président Kim Jong Un », a déclaré Mike Pompeo en présentant le nouvel émissaire américain à la presse.

    Le président américain s’est déclaré convaincu que la Corée du Nord avait pris des mesures spécifiques sur la dénucléarisation, mais les experts demeurent sceptiques sur les progrès réalisés depuis la rencontre historique entre Kim Jong-un et Donald Trump en juin dernier.

    Selon l’Agence internationale de l’énergie atomique, « le développement du programme nucléaire de la République de Corée du Nord est extrêmement préoccupant ».

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.