GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 13 Juillet
Dimanche 14 Juillet
Lundi 15 Juillet
Mardi 16 Juillet
Aujourd'hui
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Donald Trump annule le voyage de Mike Pompeo en Corée du Nord, accuse la Chine

    media Donald Trump (photo d'illustration). REUTERS/Leah Millis

    Donald Trump annule brutalement la visite de son secrétaire d’Etat en Corée du Nord. Au lendemain de l’annonce du départ la semaine prochaine de Mike Pompéo à Pyongyang, le président américain a estimé que ce voyage était prématuré. C’est la première fois que l’hôte de la Maison blanche reconnait que le sommet historique de Singapour n’a pas donné les résultats escomptés.

    Avec notre correspondante à Washington, Anne Corpet,

    « Je trouve qu’il n’y a pas eu assez de progrès sur la dénucléarisation de la Corée du Nord » écrit Donald Trump sur Twitter. Mais le président américain prend garde de ne pas froisser le dirigeant nord-coréen. « J’adresse mes plus chaleureuses salutations et tout mon respect à Kim Jong-un que j’espère revoir très prochainement » ajoute-t-il.

    Plutôt que d’attribuer à la Corée du Nord la responsabilité de l’absence d’avancée dans la dénucléarisation de la péninsule, Donald Trump préfère s’en prendre à la Chine et déplore le manque de soutien de Pékin dans les négociations. « Mike Pompéo ira en Corée du Nord prochainement, sans doute quand notre différend commercial avec la Chine sera résolu » estime le 45e président des Etats-Unis.

    Depuis sa rencontre historique avec Kim Jong-un en juin dernier, c’est la première fois que le Président américain reconnait que sa stratégie n’a pas donné les résultats escomptés. Il a toujours qualifié de succès le sommet de Singapour et balayé les critiques qui déploraient l’absence d’avancée concrète dans le document signé.

    Selon des diplomates à Washington, les négociations avec Pyongyang se sont corsées ces derniers temps. L’envoyé spécial américain pour la Corée du Nord, dont la nomination a été annoncée jeudi 23 août, devra donc finalement patienter avant de rencontrer ses interlocuteurs nord-coréens.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.