GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 15 Septembre
Dimanche 16 Septembre
Lundi 17 Septembre
Mardi 18 Septembre
Aujourd'hui
Jeudi 20 Septembre
Vendredi 21 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    Corruption: le nouveau gouvernement colombien valide ses mesures par référendum

    media Installation de bureaux de vote à Bogota, le 25 août 2018. REUTERS/Luisa Gonzalez

    Plus de 36 millions de Colombiens sont appelés aux urnes, ce dimanche 26 août, pour une consultation anti-corruption dans le pays. Ce procédé, garanti par la Constitution colombienne de 1991, va être utilisé pour la première fois. L'objectif est de valider des mesures proposées par le nouveau gouvernement du président Ivan Duque, élu en juin dernier, pour faire face à la corruption qui gangrène la Colombie depuis des années.

    Avec notre correspondante à Medellin, Najet Benrabaa

    Les Colombiens vont devoir répondre à sept questions parmi lesquelles « Faut-il diminuer le salaire des parlementaires et des hauts fonctionnaires de l'Etat ? », « Faut-il établir une peine de prison pour tous les corrompus avec interdiction de signer de nouveaux contrats dans le pays ? », ou encore « Faut-il voter les budgets publics avec la participation des citoyens ? »

    Toutes ces mesures visent donc à diminuer la corruption en Colombie. Chaque question de la consultation est indépendante et seules celles qui auront obtenu une majorité de « oui » seront validées.

    Cette consultation est importante car selon le contrôleur général de la nation, en Colombie, environ 50 milliards de pesos, soit près de 15 millions d'euros, sont perdus chaque année à cause de la corruption.

    Mobilisation sur internet

    Un grand élan de soutien à la consultation a été lancé sur Internet notamment grâce à la vidéo d'un journaliste colombien : le « reggaeton de la corruption », publiée sur YouTube. Elle est devenue une tendance du web. Des reprises et soutiens à la chanson ont inondé Twitter et Facebook en une seule semaine.

    Depuis 1994, 14 projets similaires à ce vote anti-corruption ont été présentés au Congrès et rejetés. Cette fois-ci, plus de quatre millions Colombiens ont signé une pétition pour exiger que les points en cours de consultation soient approuvés.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.