GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 17 Septembre
Mardi 18 Septembre
Mercredi 19 Septembre
Jeudi 20 Septembre
Aujourd'hui
Samedi 22 Septembre
Dimanche 23 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Etats-Unis: Trump annonce un nouvel accord commercial avec le Mexique

    media Donald Trump lors de sa conversation téléphonique avec le président mexicain Enrique Pena Nieto le 27 août 2018. REUTERS/Kevin Lamarque

    Le président américain l’a annoncé ce lundi 27 août, un accord commercial a été conclu entre les Etats-Unis et le Mexique. On ne connait pas encore exactement les détails de cet accord, mais Donald Trump l’a présenté comme un grand succès. Un accord également accueilli avec soulagement part le Mexique.

    Avec nos correspondants à Washington Anne Corpet, et à Mexico Patrick John Buffe

    « C’est un grand jour pour le commerce, nous sommes parvenus à un très bon accord pour nos deux pays », a assuré le président depuis le Bureau ovale, avant d’enterrer l’Alena, l’actuel nom du traité de libre-échange entre les Etats-Unis, le Mexique et le Canada en déclarant : « Nous parlerons désormais d’accord commercial Etats Unis/Mexique. L’Alena a une connotation très négative ».

    On parlait de l'Alena mais on va désormais l'appeler "accord commercial entre les Etats-Unis et le Mexique". On va se débarrasser du nom de l'Alena qui a une connotation négative parce que c'était un accord très désavantageux pour les Etats-Unis depuis des années et maintenant nous avons un très bon accord pour nos deux pays.
    Donald Trump s'exprime sur le nouvel accord commercial signé avec le Mexique 27/08/2018 - par RFI Écouter

    Le président américain a téléphoné devant les caméras à son homologue mexicain et pendant près d’un quart d’heure les deux hommes se sont félicités mutuellement. « Les industriels et fermiers américains vont être ravis », a déclaré Donald Trump sans donner plus de détail sur le contenu du texte.

    Echange cordial entre Trump et Peña Nieto

    L’accord conclu avec le Mexique est le résultat d’une rude négociation qui dure depuis un an. C’est un succès bienvenu pour Donald Trump qui a toujours qualifié l’Alena de pire accord de l’histoire et qui se vantait de pouvoir obtenir un pacte plus avantageux. Il faudra néanmoins que le texte soit validé par le Congrès avant de pouvoir entrer en vigueur.

    Alors que les relations entre les deux chefs d’Etat ont toujours été tendues, on a assisté cette fois à un échange cordial entre Trump, qui a dit de son homologue qu’il était son ami, et Enrique Peña Nieto qui l’a invité à trinquer avec une tequila pour célébrer cet accord. Un accord accueilli avec satisfaction, aussi bien au niveau du gouvernement que des chefs d’entreprises qui ont accompagné les négociateurs mexicains durant plus d’une année. 

    C’est également une bonne nouvelle pour le président élu, Andrès Manuel Lopez Obrador, qui assumera le pouvoir en décembre prochain. Il estime que cet accord constitue une avancée positive, parce qu’il permet de réduire les incertitudes que ces négociations faisaient peser sur l’économie mexicaine. Des négociations auxquelles a d’ailleurs participé activement l’un de ses représentants durant ces dernières semaines. On estime même que sa présence, rendue possible par le triomphe électoral de Lopez Obrador, aurait permis de débloquer et d’accélérer les pourparlers en panne depuis mai dernier, rapporte notre correspondant à Mexico, Patrick John Buffe.

    à (re)lire: Sécurité et immigration au menu de la première conversation entre Trump et AMLO

    Quid du Canada ?

    Un accord pour l’instant bilatéral puisqu’il ne concerne que les Etats-Unis et le Mexique, et non pas le Canada, absent des négociations depuis plusieurs semaines déjà. Pourtant, le gouvernement mexicain avait toujours déclaré que ce traité ne pourrait être que tripartite. C’est pourquoi le président Peña Nieto a insisté auprès de Donald Trump pour que le Canada s’incorpore au plus vite aux négociations et devienne lui aussi signataire de cet accord.

    La ministre des canadienne des Affaires étrangères, Chrystia Freeland, se rend à Washington ce mardi pour négocier un potentiel accord commercial trilatéral.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.