GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 18 Septembre
Mercredi 19 Septembre
Jeudi 20 Septembre
Vendredi 21 Septembre
Aujourd'hui
Dimanche 23 Septembre
Lundi 24 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Iran: des victimes dans une attaque contre un défilé militaire (TV d'Etat)
    • Missiles: l'Iran «augmentera jour après jour ses capacités défensives» (Rohani)
    • Canada: une tornade a provoqué d'importants dégâts non loin d'Ottawa (médias)
    • L'Assemblée de la Polynésie française repousse à 62 ans (contre 60 auparavant) l'âge de départ à la retraite
    Amériques

    Brésil: pas de troisième mandat pour Lula

    media L'ancien président brésilien Lula lors d'un meeting, le 16 janvier 2018. MAURO PIMENTEL / AFP

    Le tribunal électoral a invalidé vendredi 31 août la candidature de l'ancien président qui purge depuis avril une peine de douze ans de prison pour corruption. Election présidentielle dont il était pourtant le grand favori.

    Avec notre correspondant à Sao Paulo,  Martin Bernard

    L’ancien président a perdu la partie. Au terme d’une session marathon qui s’est prolongée dans la nuit, le Tribunal supérieur électoral (TSE) a finalement rejeté sa candidature à la présidentielle d’octobre. Luiz Inacio Lula da Silva, 72 ans, emprisonné pour corruption et blanchiment d'argent, ne pourra pas une troisième fois briguer la présidence.

    Score serré

    Le score fut serré : quatre juges sur sept ont décidé d'invalider la candidature. Ses avocats ont pourtant invoqué une déclaration récente du comité des droits de l’homme de l’ONU, qui a réclamé le rétablissement de ses droits politiques, en dépit de sa condamnation pour corruption et blanchiment d’argent. Mais la majorité a finalement penché en faveur de l’accusation.

    Lula est en prison depuis près de cinq mois, mais il demeure en tête des sondages. Il était crédité dans les enquêtes d'opinion de 39% des intentions de vote des Brésiliens, huit ans après son départ avec un taux de popularité record.

    « Acte de violence »

    Il peut encore faire appel de la décision de la cour, mais le verdict s’applique immédiatement. Son colistier Fernando Haddad va maintenant le remplacer pour devenir le candidat officiel du parti des Travailleurs, mais il est loin d’avoir le charisme de l’ancien président.

    Le parti des Travailleurs de Lula a publié un communiqué qui évoque « un acte de violence » contre le chef de file de la gauche brésilienne. Le PT affirme qu’il « continuera à lutter par tous les moyens pour garantir sa candidature ». Le parti va faire appel, mais la condamnation est applicable immédiatement, et les vidéos Lula ne pourront pas apparaître durant la campagne électorale de son remplaçant.

    L’ancienne ministre de Lula, Marina Silva, a été la première candidate a réagir à la décision du Tribunal : elle prend acte de cette décision, en affirmant que le processus électoral pourra maintenant suivre son cours.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.