GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 19 Septembre
Jeudi 20 Septembre
Vendredi 21 Septembre
Samedi 22 Septembre
Aujourd'hui
Lundi 24 Septembre
Mardi 25 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Amériques

    A la Une: le Sénat américain débute l’audition du candidat de Trump pour la Cour suprême

    media Le juge Brett Kavanaugh lors de l'audience de confirmation du comité judiciaire du Sénat américain le 4 septembre 2018. SAUL LOEB / AFP

    Qui est le juge Brett Kavanaugh, désigné par le président comme candidat à la Cour Suprême ? Le New York Times se pose la question. La réponse n’est pas simple. D’après le journal, deux différentes facettes commencent à émerger. Celle d’un avocat qui se bat pour les droits des femmes. C’est en tout cas l’image que les Républicains souhaitent présenter de lui, à travers l’audition. Ils vont aussi décrire le juge comme un magistrat expérimenté et indépendant d’esprit, écrit le New York Times. Une vision diamétralement opposée à celle que les Démocrates souhaitent mettre en avant. Pour eux, Brett Kavanough est un ultra-conservateur qui pourrait - entre autres - limiter les droits à l’avortement et interdire la couverture santé à des personnes souffrant de maladies chroniques.

    Il n’empêche : sauf rebondissement de dernière minute, la nomination du jugé devrait être confirmée. Comme l’écrit Politico, les Démocrates ont besoin de deux votes républicains au Sénat pour bloquer la nomination. Ce qui parait très difficile. Du coup, leur stratégie consiste à sortir de cette confrontation si ce n’est victorieux, du moins avec la tête haute. Les démocrates tenteront d’exploiter le « profil conservateur » du juge afin de séduire les électeurs lors des élections de mi-mandat, croit savoir Politico.  

    Le président argentin Mauricio Macri annonce un plan d’austérité

    La presse salue cette décision. Le journal La Nacion félicite le président Mauricio Macri pour « le réalisme et la sincérité » avec lesquels il s’est adressé aux Argentins. La Nacion donne raison au président qui a estimé que le pays avait vécu trop longtemps au-dessus de ses moyens. Le quotidien note que Mauricio Macri n’a pas hésité à faire son autocritique en admettant d’avoir échoué d’imposer des réformes structurelles.

    « Le président a pris des décisions courageuses », écrit pour sa part Clarin. Mais selon le journal, ces décisions ne peuvent pas être uniquement de nature économique. Il faudrait aussi renouveler l’équipe ministérielle. Car un changement avec la même équipe n’en est pas un, estime Clarin.

    Le Brésil perd une partie de sa mémoire

    Au Brésil, la destruction du musée national de Rio de Janeiro, ravagé par un incendie dans la nuit de dimanche à lundi, suscite l’indignation. C’est la plus grande perte historique et scientifique au Brésil, écrit le journal Folha de Sao Paulo. Les flammes ont détruit presque 90% des œuvres et de l’archive, titre pour sa part O Globo. Petit à petit, des informations filtrent sur la mauvaise gestion et surtout le manque de moyens dont souffrait le musée. D’après une association qui scrute le budget de l’Etat, le gouvernement dépensait plus d’argent pour l’entretien des voitures de fonction des députés que pour la gestion du musée national de Rio. C’est à lire sur le site d’information Noticias r7. A présent les autorités cherchent le soutien financier de la communauté internationale pour reconstruire l'ancienne résidence impériale. De leur côté, les éditorialistes font le parallèle entre la destruction du musée et l'état actuel du pays, confronté à une crise économique et politique sans précédent. Comment construire l'avenir d'un pays qui vient de perdre une partie de sa mémoire se demande Folha de Sao Paulo.

    Comment gérer l'exode massif des Vénézuéliens qui fuient la crise économique dans leur pays ?

    L'Amérique latine se réunit à Quito afin de débattre d’une politique commune face à cette crise migratoire sans précédent dans la région. Une réunion qui se fait sans le principal pays concerné, à savoir le Venezuela, écrit le journal équatorien El Universo. Environ deux millions et demi de Vénézuéliens ont quitté leur pays au cours des quatre dernières années, rappelle le quotidien, citant des chiffres des Nations Unies. Mais ces chiffres sont contestés par le gouvernement vénézuélien. C’est à lire dans El Universal. Depuis Caracas, la vice-présidente Delcy Rodriguez a accusé l'ONU de gonfler les données sur l’immigration. Les pays réunis à Quito suivent leurs propres intérêts, des « intérêts impériaux », ils veulent « s’attaquer au Venezuela » en prenant comme prétexte une supposée crise humanitaire, a déclaré Delcy Rodriguez lors d’une conférence de presse. Et d’annoncer que le gouvernement est prêt à aller devant l’ONU pour présenter « la vérité du Venezuela ».  

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.