GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 8 Novembre
Vendredi 9 Novembre
Samedi 10 Novembre
Dimanche 11 Novembre
Aujourd'hui
Mardi 13 Novembre
Mercredi 14 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Le livre explosif du journaliste d’investigation Bob Woodward sur Trump en vente

    media Donald Trump a vivement critiqué le livre de Bob Woodward en répétant que l'ouvrage, uniquement à charge selon lui, reposait sur des citations fictives. REUTERS/Yuri Gripas

    Le livre de Bob Woodward « Peur : Donald Trump à la Maison Blanche », très critique sur le président américain, sort ce mardi 11 septembre aux Etats-Unis. Dans les quelques extraits publiés la semaine dernière en avant-première, Donald Trump y est décrit comme un personnage imprévisible, inculte et paranoïaque. Bob Woodward dit avoir collecté des centaines d’heures de témoignages enregistrés pour la rédaction de cet ouvrage explosif.

    De notre correspondante à Washington

    Bob Woodward est un journaliste très méticuleux, au sérieux incontestable, une véritable star aux Etats-Unis et pour cause : il a sorti avec son confrère Carl Bernstein l’affaire du Watergate qui a précipité la chute du président Richard Nixon. Et la sortie de son livre agace visiblement Donald Trump au plus haut point.

    Le tweet frénétique et compulsif

    Dans une série de messages sur Twitter, le président a tenté de discréditer les sources de Bob Woodward.. « Ce livre est un plaisanterie, un nouveau tir de barrage contre moi », a-t-il écrit avant d’ajouter « Beaucoup de personnes citées dans le livre sont venues me voir pour dire qu’il s’agit de pure fiction ». Le président a par ailleurs traité Bob Woodward d’idiot et de menteur.

    Mais le journaliste ne se laisse pas faire. « Mon travail est minutieux et prudent », a-t-il répondu. Il a fait remarquer que le président Richard Nixon avait aussi tenté de discréditer et il a conclu : « Les gens doivent se réveiller et réaliser ce qui se passe à la Maison Blanche ».

    Trump aggrave son cas

    En réagissant avec une telle virulence, le président contribue à faire de la publicité à l’ouvrage. Il en était de même l’année dernière à l’époque de la sortie de Feu et fureur, un autre livre très critique sur la Maison Blanche qui avait suscité une série de tweets rageurs du président. Cela avait en effet contribué à en faire la promotion. Mais Donald Trump ne peut tout simplement pas s’empêcher de riposter à toute attaque ou commentaire qui ternit son image. Cela confirme en quelque sorte ce que dit Bob Woodward sur sa nature impulsive et son ego démesuré. Chaque remarque du président sur Twitter est reprise par les médias et cela offre une belle publicité à l’ouvrage incriminé. Le livre de Bob Woodward est en tous cas déjà premier sur la liste des commandes sur Amazon. Comme l’était Le feu et la fureur au moment de sa sortie.

    L'électorat républicain commence à douter

    Les critiques formulées par Bob Woodward, reprises et amplifiées dans cette tribune anonyme du New York Times publiée la semaine dernière, commencent tout doucement à impacter l’électorat républicain. Le socle de l’électorat de Donald Trump lui reste fidèle. Un peu moins de 40% des Américains continuent de lui faire confiance. Les livres comme celui de Woodward contribuent à alimenter chez les admirateurs du président l’idée d’un complot mené au sein de l’administration contre celui qu’ils ont élu légalement.

    Mais le doute commence à gangrener la base plus traditionnelle du parti républicain, irritée par l’attitude si peu conventionnelle du président. Et quelques représentants du parti commencent à donner de la voix pour dénoncer les dysfonctionnements de la Maison Blanche. Le sénateur Benjamin Sasse, élu du Nebraska, a par exemple déclaré ce week-end qu’il envisageait chaque jour de quitter le parti républicain à cause du chaos ambiant.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.