GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 6 Décembre
Vendredi 7 Décembre
Samedi 8 Décembre
Dimanche 9 Décembre
Aujourd'hui
Mardi 11 Décembre
Mercredi 12 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Dénucléarisation en Corée du Nord: Donald Trump salue les avancées

    media Le président américain Donald Trump et le dirigeant nor-coréen Kim Jong-un, le 12 juin 2018. Susan Walsh/Pool via Reuters/File Photo

    Le président américain Donald Trump salue des progrès « formidables » après le sommet intercoréen de ce 19 septembre. La Corée du Nord aurait accepté de supprimer de manière permanente un site de missiles en présence d’experts étrangers, et envisage de fermer un complexe nucléaire. Ces avancées ont été saluées avec enthousiasme aux Etats-Unis.

    Avec notre correspondante à Washington, Anne Corpet

    « La Corée du Nord s’engage de nouveau à dénucléariser, nous avons parcouru un long chemin », s’est félicité Donald Trump sur Twitter. Les annonces faites à l’issue du sommet intercoréen de ce 19 septembre permettent aux autorités américaines de relancer le dialogue interrompu, de renouer avec un optimisme sans faille.

    Fin août, face à l’absence de progrès dans les discussions, la Maison Blanche avait en effet annulé au dernier moment un voyage du secrétaire d’Etat américain en Corée du Nord.

    Mais ce 19 septembre, les dirigeants des deux Corées qui se sont rencontrés à Pyongyang ont déclaré qu'ils étaient d'accord pour transformer la péninsule coréenne en « terre de paix sans armes nucléaires et menaces nucléaires ».

    « Mesures correspondantes »

    Mike Pompeo a invité son homologue à le rencontrer dès la semaine prochaine en marge de l’assemblée générale de l’ONU. « Cela donnera le coup d’envoi aux négociations pour transformer les relations entre nos deux pays », assure le secrétaire d’Etat. Dans son communiqué, Mike Pompeo annonce même qu’il existe une échéance. Le processus de dénucléarisation devra être achevé en janvier 2021, soit avant la fin du mandat de Donald Trump.

    Mais il omet de commenter la condition posée par les Nord-Coréens. Pyongyang s’est dit prêt à fermer le complexe nucléaire de Yongbyon si Washington prend des « mesures correspondantes ». Un terme vague sur lequel le président américain n’a pas non plus souhaité épiloguer.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.