GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 15 Décembre
Dimanche 16 Décembre
Lundi 17 Décembre
Mardi 18 Décembre
Aujourd'hui
Jeudi 20 Décembre
Vendredi 21 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Etats-Unis: bras de fer entre les républicains et l'accusatrice de Kavanaugh

    media Le magistrat Brett Kavanaugh devant le Sénat lors de son audition le 6 septembre 2018, à Washington. REUTERS/Chris Wattie -/File Photo

    Aux États-Unis, le feuilleton de la confirmation du juge Kavanaugh à la Cour suprême se poursuit, avec ce bras de fer entre les sénateurs républicains et la femme qui accuse le juge d'avoir tenté de la violer lors d'une soirée dans les années 80. Christine Blasey Ford n'a toujours pas confirmé sa participation à l'audition prévue lundi à la commission judiciaire du Sénat. Et le camp républicain s'impatiente.

    Avec notre correspondante à Washington, Anne Corpet

    Depuis qu'elle est sortie de l'anonymat, Christine Blasey Ford se dit harcelée. Elle aurait reçu des menaces de mort, son compte e-mail aurait été piraté, et sa famille contrainte de déménager. C'est ce qui explique, selon son avocate, ses réticences à venir détailler lundi devant la commission judiciaire du Sénat les accusations qu'elle porte contre le juge Kavanaugh.

    Mais le président de la commission s'impatiente : il lui a donné jusqu'à vendredi 10h pour prendre une décision. « Il n'y aucune urgence pour cette audition. De nombreux autres témoins devraient être convoqués. Toute précipitation nuirait à la recherche de la vérité », a riposté l'avocate de Christine Blasey Ford. « Je suis prête à témoigner la semaine prochaine, mais pas lundi, et seulement si les conditions sont justes et garantissent ma sécurité » a fait savoir Christine Blasey Ford.

    C'est dans ce contexte tendu qu'a été exhumée une vidéo du juge Kavanaugh. Elle date de 2015. Le juge évoque l'établissement qu'il fréquentait à l'époque des faits qui lui sont reprochés. « Nous avions un bon adage auquel nous nous sommes tenus jusqu'à ce jour : ce qui se passe à la fac de Georgetown reste à la fac de Georgetown. (rires) Cela a été une bonne chose pour nous tous, je pense. »

    Cette affaire de tentative de viol lors d’une soirée arrosée il y a plus de 35 ans place les républicains dans une position difficile : brusquer celle qui se présente en victime de tentative de viol ou ignorer son témoignage risque de leur coûter cher au sein de l'électorat féminin. Mais en même temps, pour garantir un siège à la Cour suprême à ce juge très conservateur, il leur faut absolument voter avant les élections de mi-mandat.

    Christine Blasey Ford suscite l’empathie de milliers de femmes. Dont celle de la sénatrice démocrate Kirsten Gillibrand : « Je crois le docteur Blasey Ford parce qu’elle dit la vérité. On le sait parce qu’elle a raconté son histoire à son thérapeute il y a cinq ans, elle l’a racontée à son mari, elle l’a racontée à une amie il y a un an, elle l’a racontée à un journaliste avant que le juge Kavanaugh soit désigné. Je la crois, parce qu’elle dit la vérité. Quelqu’un qui ment ne demande pas au FBI d’enquêter sur les faits. » 

    Dans son récit, Christine Blasey Ford affirme qu’un ami du juge Kavanaugh se trouvait avec lui lors de la tentative de viol qu’elle a subi. Mark Gauvreau est aussi devenu juge, il a écrit un livre sur le climat alcoolisé des soirées de l’époque, intitulé « Défoncé : histoires d’une génération ivre ». Mais ce témoin capital refuse de témoigner, il dit avoir tout oublié.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.