GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Aujourd'hui
Lundi 22 Juillet
Mardi 23 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Procès Roundup: Monsanto fait appel de sa condamnation aux Etats-Unis

    media Le jardinier Dewayne Johnson, atteint d'un cancer provoqué par le Roundup, lors des pladoiries du procès intenté à Monsanto, le 9 juillet 2018, à San Francisco. Josh Edelson/Pool via Reuters/File Photo

    En Californie, Monsanto a fait appel de sa condamnation ce mardi 18 septembre. Le géant de l'agrochimie avait été condamné par un tribunal de San Francisco en août 2018 à verser près de 290 millions de dollars d'indemnités à un utilisateur de son Roundup malade du cancer. Mais Monsanto continue d'affirmer que son désherbant à base de glyphosate est inoffensif.

    Avec notre correspondant à San Francisco, Eric de Salve

    Pour motiver son appel devant la cour californienne de San Fancisco, Monsanto estime tout simplement que sa condamnation à 289,2 millions de dollars n'a pas été suffisamment étayée.

    « La décision du jury est totalement en contradiction avec plus de 40 ans d'utilisation et nombre de données et analyses scientifiques montrant que les herbicides à base de glyphosate sont sûrs et ne provoquent pas de cancer chez l'homme » assure Bayer dans un communiqué.

    Le groupe allemand vient de racheter Monsanto et de faire disparaitre son nom désormais sulfureux après sa condamnation en août dernier, suite à la plainte d'un jardiner californien en phase terminale d'un cancer après avoir manipulé de fortes quantités de Roundup.

    Bayer considère que Dewayne Johnson n’a pas prouvé que le glyphosate avait provoqué son cancer et que les éléments scientifiques qu’il a présentés au procès « étaient bien inférieurs à la norme de causalité requise par la loi californienne ».

    Le tribunal de San Francisco a pourtant rendu un verdict contraire en août dernier. Un verdict catégorique et accablant pour le géant de l'agrochimie. Et ce à double titre. D'abord en raison de la dangerosité du Roundup qualifié par le jury de « facteur substantiel » dans le cancer du jardinier Dewayne Johnson. Mais aussi parce que le jury avait estimé, documents internes à l'appui, que la firme a toujours connu et caché les dangers de son désherbant.

    « Pas assez de preuves », répond Monsanto, qui fait désormais face à près de 5 000 plaintes similaires aux États-Unis et demande un nouveau procès à la justice californienne, censée rendre son avis le 10 octobre prochain.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.