GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 12 Décembre
Jeudi 13 Décembre
Vendredi 14 Décembre
Samedi 15 Décembre
Aujourd'hui
Lundi 17 Décembre
Mardi 18 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • France: Alexandre Benalla de nouveau mis en examen pour des violences le 1er mai à Paris
    • Yémen: l'émissaire des Nations unies exhorte les belligérants à respecter l'accord de trêve (Twitter)
    • Brésil: le fils de Bolsonaro se déclare en faveur d'un référendum sur la peine de mort («O Globo»)
    • Mort de Bernard Darty, cofondateur de l'enseigne d'électroménager (Fnac Darty)
    Amériques

    Mort d’Arthur Mitchell, premier danseur étoile noir américain

    media Arthur Mitchell présentant les danseurs du Dance Theatre of Harlem à la Maison Blanche, le 6 février 2006. Jim WATSON / AFP

    Arthur Mitchell, premier danseur étoile noir américain, est décédé mercredi 19 septembre à l’âge de 84 ans. C’est la compagnie qu’il avait fondée en 1969, le Dance Theatre of Harlem, qui a annoncé sa disparition.

    Avec notre correspondant à San Francisco, Eric de Salve

    Premier danseur étoile noir, Arthur Mitchell était aussi le premier à avoir amené le ballet dans les quartiers noirs américains. En janvier dernier, il confessait d’ailleurs au New York Times que c’était là sa plus grande fierté. Celle, disait-il, « d’avoir fait entrer les Noirs dans un art vieux de 400 ans, malgré l’opposition de la société ».

    Ce pionnier charismatique se souvenait des réactions du public particulièrement hostiles et racistes en le voyant danser pour la première fois avec une Blanche au sein du New York City Ballet. Du jamais-vu en 1955. « Tout le monde était contre, se souvenait-il, en saluant l’audace du chorégraphe russe George Balanchine qui deux ans plus tard lui avait offert le rôle principal dans Agon en lui disant : "Mon cher ami, tu vas devoir être parfait." »

    Une école de danse dans un garage

    Arthur Mitchell l’a été jusqu’à marquer l’histoire de la danse américaine. Il devient danseur étoile en 1962. C’est aussi à cette période qu’il commence à lutter pour les droits des Noirs aux Etats-Unis.

    Profondément marqué par l’assassinat de Martin Luther King en 1968, il décide peu après de construire dans un modeste garage la première école de danse classique pour les enfants de Harlem, le quartier où lui-même est né en 1934 et où il a grandi dans une famille de cinq enfants avec un père gardien d’immeuble et une mère au foyer. A l’époque, tout le monde le prenait pour un fou, racontait-il, y compris dans la communauté afro-américaine. Près d’un demi-siècle plus tard, le Dance Theatre of Harlem est une institution.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.