GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 16 Juillet
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
Aujourd'hui
Dimanche 21 Juillet
Lundi 22 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Amériques

    Pédophilie: le pape renvoie de l'Eglise le prêtre chilien Fernando Karadima

    media Le pape François a réduit à l'état laïc le Chilien Fernando Karadima, au centre d'un scandale d'abus sexuel. REUTERS/Carlos Vera/File Photo

    Le Chilien Fernando Karadima, reconnu coupable par l'Eglise en 2011 de nombreuses agressions sexuelles, n'est plus prêtre, a annoncé le Vatican dans un communiqué vendredi 28 septembre. Son cas avait embarrassé le pape François lors de sa visite dans le pays en janvier dernier.

    Avec notre correspondante à Santiago du Chili, Justine Fontaine

    C'est l'une des figures les plus emblématiques des scandales de pédophilie dans l'Eglise chilienne. Fernando Karadima, 88 ans, n’est donc plus prêtre. Une décision saluée par les victimes.

    « Cet homme a ruiné la vie de tellement de personnes. J'espère qu'elles sentiront au moins un peu de soulagement aujourd'hui, a déclaré sur les réseaux sociaux l'une des victimes de Fernando Karadima. Je ne pensais pas être témoin de cette décision un jour. »

    Dès 2010, plusieurs victimes décident de dénoncer publiquement ce prêtre pédophile. Les faits sont prescrits, il ne sera donc jamais jugé par la justice chilienne. Mais face à l'ampleur du scandale, l'Eglise condamne finalement Fernando Karadima lors d'un procès canonique en 2011. Il aura donc fallu attendre sept ans encore, avant que le Vatican lui inflige la sanction la plus sévère pour un prêtre.

    Depuis sa visite catastrophique au Chili au mois de janvier, le pape François multiplie les annonces face aux scandales de pédophilie dans le pays : il a accepté la démission de sept évêques chiliens et expulsé un autre prêtre il y a deux semaines.

    Au total, 119 enquêtes judiciaires sur des violences sexuelles dans l'Eglise sont en cours au Chili. L'archevêque de Santiago est lui-même soupçonné d'avoir couvert des prêtres pédophiles.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.